Mon chat a des puces :  les reconnaître et les traiter

Mon chat a des puces : les reconnaître et les traiter

Les puces peuvent représenter un véritable fléau pour un chat. En effet, votre chat peut attraper des puces aussi bien en extérieur qu’en intérieur. Ces petits insectes de quelques millimètres sont difficilement visibles et, sans inspection rigoureuse, ils peuvent échapper à votre vigilance. C’est pourquoi nous allons vous donner des conseils pour les détecter et les repérer sur votre animal et, bien évidemment, vous en débarrasser. 

Quels signes pour repérer les puces du chat ? 

De nombreuses variations dans le comportement et dans l’apparence de votre chat peuvent être annonciatrices d’une infestation de puces. Voici les plus caractéristiques.

Votre chat se gratte tout le temps

Une augmentation de la fréquence des léchages de votre chat et un grattage de manière frénétique peuvent être des signes d’une infestation de puces. En effet, les puces se nourrissent du sang de votre animal : elles le piquent, ce qui entraîne, comme pour nous avec les moustiques, des démangeaisons.

Votre chat perd ses poils

En lien avec ces piqûres et ces démangeaisons, il est également fréquent d’observer des pertes de poils : le prurit occasionné par la piqûre entraîne un grattage excessif et donc une perte de poils plus importante que d’habitude. 

Votre chat devient anxieux

Saviez-vous que votre chat peut aussi être victime de stress ? Les symptômes du stress chez le chat sont une augmentation du nombre de marquages urinaires, une agressivité anormale, une perte d’appétit ou à l’inverse une boulimie.

Il peut également être apathique, immobile et miauler beaucoup. Ces différents comportements et signaux de stress peuvent apparaître chez un chat infesté de puces du fait de son inconfort. 

Votre chat perd du poids

Dans certains cas, le stress engendré peut causer une perte de poids brutale assez importante, du fait du manque d’appétit. Par conséquent, son apport alimentaire sera insuffisant pour couvrir ses besoins énergétiques. Or il faut savoir qu’une perte de 500g chez un chat de 4kg est considérable : cela revient à une perte de 10kg chez un homme de 80kg.

Il est donc bon de s’inquiéter lorsque vous voyez votre petite boule de poils perdre du poids. On considère que le seuil d’alerte est lorsque votre chat a perdu 10 % de son poids.

Votre chat a des croutes ou des rougeurs

Enfin, il est possible que vous observiez des croûtes ou des rougeurs sous le pelage de votre chat. Ces facteurs peuvent être secondaires à la présence de puces : en effet, il existe une allergie liée aux piqûres de puces appelée dermatite allergique aux piqûres de puces ou DAPP dans le jargon vétérinaire.

Cette allergie est provoquée par la salive des puces et se traduit généralement par des plaques rouges ou des croûtes. On observe parfois des infections de ces plaques à cause des griffes ou de la salive lorsque le chat se gratte ou se lèche. 

Comment repérer la présence de puces ? 

Maintenant que vous savez quels sont les signes typiques d’une infestation, il est bon de savoir repérer les puces. En effet, les signes évoqués précédemment peuvent témoigner de la présence de puces, mais peuvent aussi être le résultat d’autres maux. 

Le seul moyen de vérifier si votre chat a oui ou non des puces est d’en inspecter le pelage minutieusement. Pour cela, il vous suffit d’utiliser un peigne à puces, qui a les dents fines et resserrées. Ainsi, en passant le peigne, vous pourrez détecter la présence de puces ou de larves entre les dents. Vous pourrez assez facilement observer de petites particules noires de taille millimétrique dans le pelage de votre chat si celui-ci est de couleur claire. 

Ces petits points, que vous pouvez aussi trouver sur le peigne, sont des crottes de puces et sont nombreuses au niveau de la tête, des oreilles, du cou ou encore à l’intérieur des cuisses. Pour que cette inspection soit encore plus efficace, il faut en effet comprendre où se cachent les parasites.

Mon chat a des puces : que faire ? 

Maintenant que vous êtes certain de leur présence, il faut éliminer les puces de votre chat. Pour cela, il existe différentes méthodes : des méthodes naturelles, mais aussi des médicaments antiparasitaires

Les produits antiparasitaires doivent être capables d’éliminer les puces quels que soient leurs stades de développement. Il existe une grande variété de produits sous différentes formes : des pipettes, des colliers ou encore des sprays. Les sprays sont à pulvériser sur l’ensemble de votre animal et sont très pratiques lorsque votre chat tolère la pulvérisation. Sinon, vous pouvez opter pour le collier à mettre autour du cou ou la pipette dont le contenu est à déverser entre les poils du cou et du dos. 

Comment éviter une nouvelle contamination ?

Enfin, pour éviter une nouvelle contamination et venir à bout de l’infestation par les puces, il faut laver tous les textiles de la maison et notamment les affaires de votre chat, la literie et les canapés à 60 °C minimum. Utilisez également un insecticide pour l’habitat, pour éliminer tous les œufs et larves.

Si vous avez plusieurs animaux à la maison, traitez-les également, avec des produits adaptés à chacun.

Ainsi, les puces sont un véritable fléau pour votre chat. Elles induisent un grattage, une toilette excessive, mais aussi de l’anxiété. Dès l’arrivée de ces signes, il est important d’inspecter le pelage de votre chat avec un peigne fin afin de vérifier la présence de puces. Si elle est avérée, nous vous conseillons de traiter votre chat avec des antiparasitaires efficaces afin d’éliminer au mieux cette infestation parasitaire et donc d’améliorer le bien-être de votre animal. 

Olivia Roger, Provéto

Partager ce contenu