Le Berger Australien

Le Berger Australien

- Catégories : Fiche race (chiens) , Fiches races , Tous nos conseils

Histoire et origine du Berger Australien

L’origine du Berger australien n’est pas australien contrairement à ce que laisse entendre son nom ! Au XIXè sècle, des fermiers du Pays Basque émigrèrent vers l’Australie, pays qui devenait gros producteur de moutons, en emportant leur chiens avec eux. Sur place, des croisements se produisirent avec d’autres chiens (Colleys par exemple) ou dingos. Après la Seconde Guerre Mondiale, des bergers se sont installés aux Etats-Unis et ont commencé une sélection rigoureuse. Les chiens sont devenus populaires auprès des éleveurs dans les ranchs, par leur énergie, intelligence et aptitude à rassembler les bêtes. 

En 1957, le premier club de race fut crée et le standard fut publié en 1977. Il arriva en France en 1988 (et la Société Centrale Canine reconnu son standard en 2007). Aujourd’hui, c’est l’une des races les plus appréciée par les Français. 

Descriptif et caractéristiques du Berger Australien

Le Berger australien appartient au groupe 1 : chiens de berger et de bouvier. 

Le mâle doit mesure entre 51 et 58 cm, la femelle entre 46 et 53 cm (tolérance +/- 1cm). Sa queue ne doit pas mesurer plus de 10 cm, elle est plutôt courte. 

Son poil doit être de longueur moyenne, ondulé et résistant aux intempéries. 

Les couleurs reconnues sont 

> Noir tricolore (robe noire avec panachures blanches et feu)

> Rouge tricolore (robe rouge, panachures blanches et feu)

> Bleu merle 

> Rouge merle

Le chien doit être légèrement plus long que haut, de taille et d’ossature moyenne. Son dos est droit, solide, sa poitrine est haute, la fin de son dos est légèrement courbe. Son crâne est plat, son stop modéré. Ses oreilles sont triangulaires. Ses yeux en forme d’amande peuvent être ambre, marron ou bleu. 

Son espérance de vie est d’environ 12 ans. 

Caractère et comportement du Berger Australien

Le Berger australien est un chien très souple de caractère, il est souvent capable de s’adapter à ses maîtres. Affectueux, obéissant et protecteur, il aime le contact avec la sphère familiale (enfants compris !). Il n’est pas un grand adepte de l’isolement et de la solitude. Il est assez sociable avec les autres animaux et les étrangers. 

Il est connu pour son côté énergique et intelligent. C’est un chien de travail tout à fait intéressant de part son agilité, sa compréhension des ordres, son anticipation et son entrain. Il ne s’épanouira pas auprès de personnes peu sportives et casanières. Il peut être habitué à la chasse et à la poursuite de petites proies, mais il est plutôt prédestiné à la conduite du troupeau et préfère rassembler les animaux plutôt que les chasser. 

Son éducation peut commencer relativement tôt (dès 2 mois), elle se doit d’être ferme, en misant sur les récompenses, les encouragements et l’éducation positive. 

Il peut être très excité, destructeur et fugueur si son éducation n’est pas solide et que son activité physique n’est pas assez intense. Il peut aboyer dans certains situations (surtout lorsque « son troupeau » - ses maîtres – ne lui semblent pas en sécurité). 

Entretien et hygiène du Berger Australien

Ce chien au pelage mi-long et au sous-poil épais n’est pas difficile à entretenir. Il faut néanmoins le brosser régulièrement pour conserver la beauté et la protection de sa robe. Cela évitera les nœuds (appelées bourre de poils) qui en plus d’être désagréables dans une maison, ne sont pas très agréables pour votre animal et peuvent causer douleur et développement bactérien. 

Les mues se font en général au printemps et en automne, apprêtez-vous à le brosser plusieurs fois par semaine lors des grosses pertes de poils morts ! 

Pensez à l’éduquer au brossage dès son plus jeune âge pour éviter tous désagréments.

Prix et coût d’entretien du Berger Australien

Le prix d’un Berger australien varie en fonction de ses origines, de son sexe, de son âge et de l’élevage. Un chien inscrit au LOF peut coûter 800€, les lignées les plus hautes peuvent être vendues jusqu’à 1400€. 

Le budget mensuel varie mais il faudra compter au minimum une cinquantaine d’euros par mois pour son alimentation et son entretien.

Alimentation du Berger Australien

Le Berger australien est un animal plutôt de nature gourmande qui ne passe pas à côté d’une friandise. N’hésitez pas à l’éduquer avec une récompense alimentaire, elle pourra attirer l’attention du chien et maintenir sa concentration. 

Il peut tout à fait manger des croquettes, la quantité étant à adapter à son poids, sa taille, son âge et son activité (les indications figurent souvent au dos du paquet, il vous faudra dans l’idéal peser la ration que vous distribuer tous les jours). Il existe de nombreuses marques proposant des croquettes de qualité. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire qui peut vous aider à gérer son alimentation et la ration à lui fournir. Il est courant que le chien mange en un ou deux repas par jour. Les croquettes étant des aliments peu riches en eau, il est important de lui laisser une gamelle d’eau à sa disposition. 

Vous pouvez également lui fournir une ration ménagère composée de viande, de légumes, de féculents, et de plus ou moins de compléments (huile, comprimés…) mais la ration doit être discutée avec votre vétérinaire ou un vétérinaire nutritionniste spécialisé. 

Conditions de vie du Berger Australien

Le Berger australien est un chien actif, qui a besoin d’exercice physique et d’être stimulé intellectuellement, mentalement, olfactivement et socialement. Il peut s’adapter à la vie en ville à condition qu’il puisse faire de longues balades (d’une ou deux heures) plusieurs fois par jour. Si il est en manque d’exercice, il vous le fera sentir par son excitation. Ce n’est pas un chien solitaire, il aime la compagnie des petits et des grands : il est le compagnon idéal pour une famille sportive avec un jardin par exemple. Attention tout de même aux règles de vie et aux barrières à ne pas dépasser avec les enfants pour une cohabitation tout en sécurité (ne laissez pas votre chien et vos enfants seuls sans surveillance).

Par contre, de part son insatiable énergie, il n’est pas adapté aux personnes âgées. 

Il s’entend souvent bien avec les autres animaux, surtout s’il en côtoie depuis tout petit ! Les rencontres doivent être vécues en douceur et en sécurité si vous voulez introduire un nouvel animal à la maison (laissez-les d’abord se regarder par une fenêtre par exemple), mettez-les en contact uniquement en votre présence…

Son sous-poil de qualité (qui varie au cours des saisons, vous devrez peut-être à le brosser pour éviter les pertes de poils intempestives et pour son bien-être) lui permet de passer des hiver froid. Il supporte la chaleur mais comme tous les chiens, pas les plus extrêmes : pensez toujours à bien l’hydrater en été si vous êtes au soleil ou dans un endroit chaud. 

Pour canaliser son énergie, vous pouvez faire du sport avec lui (jogging, cani-cross, vélo…), un peu d’entrainement avec un troupeau, des sports canins (agility, frisbee, treibball…)

La santé et les soins à apporter au Berger Australien

Une particularité du Berger australien est sa sensibilité pour l’ivermectine, molécule présente dans certains vermifuges. Certains chiens de cette race n’évacuent pas les molécules toxiques ou médicaments de la même manière que les autres chiens, elles restent dans le cerveau et peuvent faire de large dégâts. Vous pouvez faire un test spécifique pour être sûr que votre chien est muté au gène « MDR1 ». Il sera très utile pour le vétérinaire pour le vermifuger et l’anesthésier en cas d’opération. 

Attention aussi à choisir un chiot issus de parents non dysplasiques des hanches et des coudes. La dysplasie se caractérise par une anomalie de congruence au niveau des articulations, c’est une maladie de développement qui apparaît au cours de la croissance. Elles sont souvent d’origine multifactoriel (mode de vie, activité, alimentation, climat…) mais certaines races sont prédisposées et le Berger australien en fait partie ! Cette maladie peut se résoudre par un traitement médicamenteux ou chirurgical mais il est conseillé de regarder les lignées parentales pour éviter le maximum de problèmes. Le plus important pour prévenir ces maladies est la non reproduction des individus malades.

D’autres maladies qui pourraient vous préoccuper sont l’épilepsie et la cataracte mais elles ne sont que difficilement prévisibles. 

Malgré son côté gourmand, si son activité physique est suffisante, il pourra rester en bonne forme. Il est préférable de suivre son poids pour éviter tout risque de surpoids, diabète…

Des études ont montré qu’un mariage entre deux Bergers australiens merles donnera 25% de chiots susceptibles de naître ou risquer de devenir aveugles et/ou sourds. Ces mariages sont à proscrire (mais les éleveurs sont souvent au courant). 

Il est conseillé de réaliser une visite de routine chez le vétérinaire chaque année, pour le peser, vacciner, ausculter et discuter de son alimentation ou de son comportement. 

Alice Masson, ProVéto Junior Conseil