La mue chez le chat

La mue chez le chat

Au printemps ou à l’automne, vous avez l’impression que votre chat perd beaucoup ses poils ? Pas de panique, c’est un phénomène tout à fait naturel, qui correspond à la mue du chat. Pendant cette période, votre chat va presque entièrement renouveler son pelage.

Cependant, avec la quantité importante de poil qu’il perd, votre chat peut ingurgiter beaucoup de poil lors de son toilettage. Lisez cet article afin de savoir comment réagir en cas de mue.

Qu’est-ce que la mue chez le chat ?

La mue du chat est un phénomène naturel qui consiste en le renouvellement du pelage du chat. La mue est déclenchée par la variation de la lumière du jour, et non par la température. Il y a principalement deux périodes de mue dans l’année : à l’automne (diminution de l’ensoleillement) et au printemps (augmentation de l’ensoleillement). C’est au printemps que la mue est la plus importante.

La lumière étant le facteur déclencheur de la mue, celle-ci varie d’un chat à l’autre en fonction de son mode de vie. En effet, un chat d’extérieur va être plus exposé qu’un chat d’intérieur aux variations de luminosité au cours de l’année. Les chats d’extérieur vont donc avoir tendance à faire des mues plus marquées que les chats d’intérieur. Les chats d’intérieur vont avoir tendance à perdre leur poil de manière continue dans l’année, sans de démarcation claire au printemps et à l’automne.

On repère les moments de mue, car votre chat va commencer à perdre de manière intense ses poils, par rapport au reste de l’année. Vous pouvez retrouver des touffes de poils dans les endroits qu’il fréquente particulièrement, comme son lieu de couchage (couvertures, panier, fauteuil,) ou encore les lieux de passage. Il peut perdre ses poils lorsque qu’il se frotte contre le mobilier, ou encore vos vêtements (en vous faisant des câlins notamment !).

brossage chat

Mais à quoi sert la mue ?

Elle permet au chat de s’adapter à la saison qui arrive. À l’automne, le pelage va devenir plus chaud et plus dense pour les protéger de la saison froide. À l’inverse, le pelage va devenir plus léger au printemps pour leur éviter d’avoir trop chaud en été. La mue est donc plus marquée au printemps qu’en automne, car ils perdent plus de poil pour se préparer à l’été. Pendant cette période, votre chat va passer la majeure partie de son temps à se lécher afin de se débarrasser de son surplus de poil, et de faciliter sa chute.

L’âge du chat exerce aussi une influence sur la mue. Un chat âgé va perdre moins de poil qu’un jeune chat, avec des mues moins marquées.

Les mues sont aussi plus discrètes chez les chats à poils court que chez les chats à poils longs de type Persan. Leur fourrure est plus épaisse et plus longue, les poils qu’ils perdent passent donc moins inaperçus lorsque vous les retrouvez partout chez vous ! Il ne faut pas vous étonner de la perte impressionnante de poil que peuvent présenter les chats à poils longs ou mi- longs de type Persan, Norvégien et Sibérien. Des touffes entières de poils peuvent tomber lors des variations saisonnières. La perte de poil reste cependant uniforme sur tout le pelage.

La mue est un phénomène tout à fait naturel, avec une perte de poil uniforme sur tout le corps. La repousse se fait instantanément après la chute du poil. Ainsi le pelage de votre chat peut vous paraître plus léger mais vous n’observerez pas de zones sans poil, dites alopéciques. Si votre chat perd des poils sur une zone de son corps, on parle d’alopécie ou de « pelade ». Ce phénomène est pathologique, et doit être investigué par un vétérinaire rapidement. Plusieurs causes peuvent être à l'origine de cette chute anormale de poil, comme des parasites, une maladie hormonale, une allergie ou alors du stress.

Mon chat mue, que faire ?

Lors de la mue, vous pouvez adopter quelques gestes qui vont soulager votre chat. La chute de poil est normale et ne peut pas être empêchée, vous pouvez cependant agir pour que cette chute soit limitée et sans risque pour votre animal. Voici nos conseils pour vous ci-dessous.

Un bon entretien de la fourrure

Les poils qu’ils perdent en grande quantité peuvent les gêner lors de leur toilette. Un bon entretien de sa fourrure est donc un moyen facile de soulager votre animal et éviter qu’il n’avale trop de boules de poils. Nous vous conseillons de le brosser régulièrement lors de ses périodes de mue. Brossez-le à l’aide d’une brosse adaptée à son type de pelage tous les jours, très soigneusement sur tout le corps. Nous vous recommandons de lire notre article « Quelle brosse choisir pour mon chat ? » afin de vous aider à choisir une brosse adaptée à votre animal.

Pour les chats à poils longs, un brossage plusieurs fois par jour est même recommandé, au vu de la quantité de poil qu’ils peuvent perdre. Le passage de la brosse permet d’enlever les poils morts, évitant à votre chat d’en avaler trop lors de sa toilette, et vous permet de partager un moment privilégié avec votre chat. C’est aussi une bonne manière d’éviter de retrouver des poils partout dans votre maison lors de la mue.

Une alimentation de qualité

Le chat lors de la mue va avaler beaucoup de poils lors de son toilettage. Les poils avalés peuvent former des boules de poils, et bloquer le transit. Afin de faciliter son transit intestinal, une alimentation riche en fibres est recommandée pendant les périodes de mue. Cela permet au chat de bien digérer les poils qu’il avale en grande quantité.

Vous pouvez également complémenter la ration de votre chat avec des compléments alimentaires à base d’huile. Cela facilite la digestion des boules de poils dans l’estomac et lutte contre la constipation qu’elles peuvent engendrer.

De manière plus générale, l’alimentation influence la qualité du poil de votre chat. Une alimentation de bonne qualité va rendre le poil soyeux, brillant et va maintenir la peau saine. Il faut cependant attendre environ un mois après le changement d’alimentation pour observer des changements au niveau de son pelage. 

Un traitement antiparasitaire régulier

Les parasites peuvent provoquer des démangeaisons et des altérations du pelage de votre animal. Afin d’entretenir son pelage et de le protéger contre les parasites externes, nous vous conseillons de vermifuger votre chat régulièrement, même s’il ne sort pas. En effet, vous pouvez ramener des parasites comme les puces sur la semelle de vos chaussures en rentrant chez vous, contaminant ainsi votre habitat. Nous vous conseillons de le vermifuger 4 fois par an (tous les 3 mois, à chaque changement de saison par exemple).

Les parasites comme les puces peuvent survivre même en hiver, même si on les retrouve en moins grande quantité qu’en été. Il est donc recommandé de vermifuger votre animal toute l’année. Pour en savoir plus sur les parasites externes et comment protéger votre animal, allez voir notre article dédié aux puces pour reconnaitre et traiter les puces chez le chat.

Une consultation chez le vétérinaire

Lors d’une mue, la perte de poil est uniforme sur tout le corps. Si votre chat perd ses poils sur une seule partie de son corps, ou présente des démangeaisons, cela peut être le signe d’une pathologie dermatologique, et non d’une mue. D’autres signes qui doivent vous alerter sont la présence de croutes, de rougeurs, de zones alopéciques ou une mauvaise odeur.

De nombreuses causes peuvent être à l’origine de ces problèmes et peuvent être dangereuses pour la santé de votre animal (maladie hormonale ou parasitaire, infection cutanée…). Dans ce cas, nous vous conseillons d’aller consulter un vétérinaire afin d’investiguer plus en détail l’état de votre animal et de mettre en place un traitement adapté. 

Comment soulager votre chat lors de la perte de poils ?

Pendant la mue, votre chat va perdre beaucoup de poils. Il va se lécher de manière intense pour faciliter leur chute. Il va donc ingurgiter une grande quantité de poil en se nettoyant. Cela peut générer la formation de boules de poils dans son tube digestif. La plupart du temps, les boules de poils sont digérées par le système digestif. Mais dans certains cas, les boules de poils peuvent rester bloquées dans le tube digestif et forment ce qu’on appelle « trichobézoards ». Les symptômes qui doivent vous inquiéter sont des vomissements, un inconfort abdominal, une perte de l’appétit, une baisse de l’état général, de la constipation. Si les signes ne disparaissent pas en quelques jours, nous vous conseillons d’aller consulter votre vétérinaire traitant.

Afin d’éviter ce cas de figure, la manière la plus simple de soulager votre animal lors de la perte intense de poils est le brossage quotidien de ses poils pendant la mue, à l’aide d’une brosse adaptée. Le brossage permet d’éviter que votre chat avale trop de poils et forme des trichobézoards. Cela permet aussi de passer un moment agréable avec votre animal. Nous vous conseillons de garder cette habitude, même hors des périodes de mue, en brossant votre animal une fois par semaine. Chez les chats à poils longs de type Persan, un brossage plus fréquent peut être nécessaire afin d’éviter la formation de bourres dans son pelage, difficiles à enlever.

Finalement, la mue est un phénomène tout à fait normal qui arrive deux fois par an chez le chat, à l’automne et au printemps. Afin de soulager votre animal et d’éviter la formation de boules de poils dans son estomac, un brossage régulier accompagné d’une alimentation de qualité sont vivement recommandés. En cas de doute, d’observation de zones dépilées ou d’anomalie de son pelage, nous vous conseillons de consulter un vétérinaire qui saura vous prodiguer des conseils adaptés.

DRUGEOT Éléonore - ProVéto Junior Conseil