Le collier antiparasitaire pour chien

Le collier antiparasitaire pour chien

Puces et tiques sont de véritables ennemis pour votre chien et elles peuvent lui altérer la santé en le piquant et se nourrissant de son sang. Cela cause de fortes démangeaisons et même parfois des allergies ou dermatites (inflammations de la peau).  La tique quant à elle peut provoquer des maladies graves (Lyme, piroplasmose).

Ainsi, protéger votre chien contre ces parasites est impératif, mais comment le faire efficacement et décider pour une forme ou une autre d’antiparasitaire ? Colliers, pipettes, comprimés, sprays, shampoings… Les produits antiparasitaires pour chien sont très nombreux et il n’est pas toujours facile de choisir ! Aujourd’hui nous vous parlons des colliers antiparasitaires et de leurs avantages pour vous et votre chien.

Le collier anti-puces et tiques pour chien

Le collier antiparasitaire pour chien est un collier souvent constitué d’une matrice en polymères conçue pour diffuser lentement et en continu sur la peau de votre animal. Le collier diffuse durant plusieurs semaines la concentration nécessaire pour être efficace.

Selon le type de collier, l’effet antiparasitaire n’est pas le même : ils peuvent être insectifuges (préviennent la contamination) ou insecticides (tuent les insectes) en fonction des substances contenues dans le polymère.

En effet, des principes actifs (sous forme de poudre ou de gaz, comme l’imidaclopride contre les puces ou la fluméthrine contre les tiques) vont tuer les parasites alors que les extraits de plantes vont les repousser.

Collier antiparasitaire : pourquoi est-ce utile ?

Les colliers anti-puces et anti-tiques, sont extrêmement faciles à installer. De plus, ils évitent d’utiliser d’autres types d’antiparasitaires comme des comprimés ou des pipettes, parfois difficiles à administrer ou à appliquer. Notez que certains colliers ont une efficacité encore plus longue que les pipettes anti-puces/anti-tiques. 

La pose d’un collier n’empêche évidemment pas de contrôler la présence ou non de parasites sur votre chien, mais aussi de le changer dès que sa durée d’action est terminée. 

De plus, les risques de toxicité et de surdosage sont maîtrisés sauf si votre chien s’amuse à manger son collier ou si vous associez deux traitements antiparasitaires par exemple !

En effet, si votre chien reçoit, en même temps que son collier, une pipette anti-puces par exemple, cela peut entraîner un risque d’intoxication. Dans ce cas, consultez votre vétérinaire et montrez-lui les produits donnés à votre chien.

Choisir et utiliser un collier antiparasitaires : nos conseils

> Prendre en compte l’environnement dans lequel vous vivez : s’il est plus ou moins soumis aux parasites.

N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pour le choix du type de collier et de la marque. Par exemple, pour un chien qui sort peu ou rencontre peu de congénères, les colliers répulsifs sont suffisants. En revanche, si votre chien est souvent dehors et avec d’autres chiens, donc soumis à une plus grande pression parasitaire, il est davantage recommandé d’utiliser un collier insecticide.

> On recommande ce type d’antiparasitaire chez les animaux adultes

Des animaux qui ont fini leur croissance et qui sont, d’ailleurs, habitués à porter un collier. Mais, il faut bien tenir compte de la taille de votre compagnon (petite (- de 8 kilos) ou grande race) en respectant bien le poids indiqué. Les chiots peuvent également en porter un, mais notez qu’il faudra le changer ou le réajuster plus fréquemment en raison de leur croissance. Attention à la posologie indiquée sur le collier, l’âge minimum conseillé peut varier d’un produit à l’autre, en fonction de la substance active utilisée. Le collier doit être bien ajusté au cou de votre compagnon sans toutefois le serrer. L’idéal est de laisser un espace de 2,5 à 3 centimètres entre le cou et le collier, ce qui évite les risques d’étranglement. 

> Etre vigilant et de surveiller l’état de la peau après la pose du collier.

Celui-ci devra être retiré en cas de réaction allergique. Dès lors, nous vous recommandons de consulter un vétérinaire pour que ce dernier puisse vous orienter au mieux. C’est pourquoi, quel que soit le modèle de collier antiparasitaire choisi, il est aussi nécessaire de se laver les mains après l’avoir manipulé ou après avoir touché votre compagnon.

> Il faut choisir un collier qui ne sera pas gênant au quotidien pour l’animal.

Par exemple, un chien qui aura tendance à l’accrocher (dans un grillage, un buisson…) sera mieux équipé avec un collier doté d’une fermeture sécurisée (qui se desserre en cas de tension excessive).

> Il est fortement conseillé de commencer par effectuer un shampooing. 

Si votre chien est massivement infesté et pour que le collier antiparasitaire puisse produire un effet efficace, il est fortement conseillé de commencer par effectuer un shampooing qui éliminera tous ces parasites et d’attendre 1 ou 2 jours  avant de lui poser le collier. De même, si vous constatez une ou des tiques sur la peau de votre chien, il faut tout d’abord les éliminer avec un tire-tique et n’enfiler le collier qu’ensuite..

> Il convient alors d’aspirer régulièrement les lieux où le chien aime s’installer ou de dépoussiérer régulièrement le mobilier. 

Quoi qu'il en soit, équiper son chien d’un collier antiparasitaire ne dispense pas de prendre de bonnes habitudes au quotidien pour lutter contre les parasites. L’hygiène de l’habitation doit être exemplaire. Et si vous possédez plusieurs animaux, il faut traiter tout le monde en même temps, car les parasites sont généralement transmissibles par contact direct entre eux. 

Ainsi, malgré une image parfois controversée, le collier antiparasitaire fait partie de l’ensemble des moyens disponibles pour lutter contre toutes sortes d’insectes et d’acariens infestant votre compagnon. Ils présentent de grands avantages notamment par leur facilité de mise en place, leur efficacité et leur durée d’action. Cela permet donc de limiter les risques de transmission de maladies graves pour l’animal et pour l’homme…

Paul Charlemagne