Les phlébotomes

Les phlébotomes

Chaque année, le nombre de nouveaux cas de Leishmaniose, une maladie grave voire mortelle pour les chiens, ne cesse d’augmenter. Les symptômes sont variés mais on peut généralement observer chez le chien des manifestations cutanées (peau sèche, croûtes, inflammation de la peau, …), des problèmes oculaires, des boiteries, des troubles vasculaires ou neurologiques.

Vous qui pensez que votre petit protégé ne risque rien au Nord de la France, détrompez-vous ! En raison du réchauffement climatique, les phlébotomes, vecteurs de cette maladie, sont amenés à se multiplier et à s'étendre dans le pays. Il est ainsi devenu primordial de s’informer pour lutter contre cet insecte et protéger votre compagnon. 

Un phlébotome : qu'est-ce que c'est ?

Les phlébotomes sont des insectes piqueurs de petite taille (2 à 3 mm) communément rattachés au genre Phlebotomus. Tout comme les moustiques, ce sont uniquement les femelles qui se nourrissent du sang. Ces parasites des animaux à sang peuvent provoquer des maladies chez nos animaux de compagnie.

En effet, le phlébotome peut être porteur de Leishmania, protozoaire pathogène, transmis à l’homme ou l’animal par piqûre. Lorsque que cet agent pathogène se trouve dans l’organisme, il est à l’origine d’une maladie grave : la Leishmaniose.

Comment savoir si mon chien a été piqué par des phlébotomes ?

Parfois, la contamination par un phlébotome reste inaperçue et les propriétaires ne deviennent suspicieux qu’après apparition des symptômes précédemment évoqués. En revanche, il arrive que la piqûre laisse une marque ressemblant à une blessure ou un bouton.

C’est pourquoi, vous pouvez surveiller le museau ou les oreilles de votre chien pour repérer ce point de départ de l’infection que l’on appelle aussi chancre d’inoculation. En effet, il est plus simple pour cet insecte de piquer l’animal sur les parties les plus dépourvues de poils.

Comment protéger mon chien des phlébotomes ?

Le risque principal des phlébotomes pour nos chiens est la contamination par la Leishmaniose.

  • La première étape de lutte réside dans un suivi régulier chez le vétérinaire : il sera capable de détecter les prémices de la maladie et proposer un traitement pour votre animal avant même que la Leishmaniose ne puisse menacer son pronostic vital. Il pourra également vous conseiller de vacciner votre chien lors de vos déplacements dans les zones à risques en France comme à l’étranger. 

Généralement, on peut vacciner son chiot à partir de 6 mois. Le début de l’immunité commence 1 mois après une unique injection et dure 1 an. En conséquence, le vétérinaire pourra vous proposer un rappel chaque année, si vous vous situez dans une zone à risques.

Attention, le vaccin n’empêche pas la piqûre de l’insecte et ainsi la transmission de la maladie. Il permet une meilleure réponse du système immunitaire et donc réduit d’un facteur 10 la probabilité de développer les symptômes ou une forme grave de la Leishmaniose. 

Par ailleurs, on estime qu’un chien sur 5 ne sera pas réactif au vaccin. La lutte contre ce parasite ne peut donc pas se résumer uniquement à la vaccination. L’utilisation, en parallèle, d’antiparasitaires pour chien peut être nécessaire.

Comment se débarrasser des phlébotomes ?

Tout comme les moustiques, la période d’activité des phlébotomes se concentre à la fin de la journée.

  • On évitera ainsi les promenades tardives, ou sorties dans le jardin au coucher du soleil.
  • Retirez si possible tout ce qui contient des eaux stagnantes ou le matériel propice à l’humidité (jardinières, cuves de récupération d’eau, vieux pneus, …).
  • Vous pouvez aussi opter pour des moustiquaires à installer directement sur les fenêtres que vous laissez ouvertes la nuit, en cas de fortes chaleurs.
  • La ventilation peut aussi perturber le vol des insectes et donc réduire les chances qu’il se dirige vers votre chien.

Les chiens peuvent, comme vous, bénéficier de répulsifs et autres antiparasitaires externes que nous avons adaptés spécifiquement à leurs besoins ! Pour cela, nous vous proposons la gamme VETOCANIS PRÉVENTION. Vous aurez alors à votre disposition des produits avec différents types d’applications, fabriqués en France à partir de produits naturels issus de l’agriculture biologique. 

  • Pour un effet longue durée (environ 3 mois d’action), optez pour les colliers anti-puces et tiques qui en plus de repousser ces types de parasites, pourra décourager les moustiques et phlébotomes.

collier anti puce vetocanis

  • Selon votre préférence, vous pouvez aussi choisir les pipettes pour lesquelles une application permet jusqu’à un mois d’effet. Attention, pour ce genre d’application le chien doit éviter d’être douché/baigné avant et après ce qui pourrait retirer le produit et diminuer drastiquement son effet.

pipette anti puce vetocanis

  • Si vous êtes justement amenés à doucher régulièrement votre chien, vous pouvez utiliser le shampoing répulsif : l’application est à renouveler au moins tous les 4 jours.
  • Enfin pour parfaire votre panoplie de produits, nous vous proposons le spray répulsif antiparasitaire. Il s’agit d’un produit que vous pouvez aussi bien appliquer sur votre animal que sur les rideaux, par exemple, pour tenter de réduire l’entrée des phlébotomes par les fenêtres.

Le cycle de vie du phlébotome

Dans les conditions optimales, le développement de l’œuf jusqu’au phlébotome adulte dure 1 à 2 mois. Les femelles vivent 2 semaines à 2 mois et les mâles 1 à 2 semaines. A partir du milieu du printemps jusqu’à la fin de l’été, les phlébotomes femelles profitent de la fraîcheur du soir pour sortir et piquer les mammifères.

Elles peuvent, à ce moment, prélever les Leishmania du sang d’un animal affecté par la maladie. Après plusieurs repas sanguins, qui seront l’occasion de contaminer d’autres animaux sains, la femelle va pondre ses œufs. 

Où trouve-t-on des phlébotomes ?

Les phlébotomes sont des espèces endophiles (préférant les milieux fermés comme les maisons) ou exophiles (préférant les milieux extérieurs) vivant à des températures supérieures à 19°C. Ainsi on les retrouve sur tout le pourtour méditerranéen, au Sud de la France, sur une grande partie de l’Afrique et du Moyen-Orient. En France, on sait qu’ils sont en extension vers le Nord (vallée du Rhône), le Nord-Ouest et le Sud-Ouest (vallée du Lot).

Les phlébotomes sont donc des parasites localisés principalement au Sud de la France, qu’il ne faut pas négliger malgré leur petite taille. Pour protéger efficacement votre chien contre la Leishmaniose, dont la contamination reste discrète, il est préférable de combiner 2 ou 3 mesures défensives : vaccination, répulsifs/antiparasitaires, moustiquaires, promenades raisonnées, …

BONNET Solène - ProVéto Junior Conseil