Vermifuges naturels pour chat

Vermifuges naturels pour chat

Il est recommandé de vermifuger un chat adulte une fois tous les 3 mois. Le chat pouvant ingérer des excréments ou des rongeurs infectés, son système digestif peut ainsi être infesté de parasites, comme des vers et des protozoaires. Différentes conséquences peuvent survenir dans ce cas.

Il existe plusieurs façons de détecter la présence de parasites chez un chat en commençant notamment par l’observation de la présence de parasites dans les excréments de l’animal. Il existe donc des traitements médicaux permettant de protéger son chat contre ces parasites mais il existe aussi des vermifuges naturels, que nous aborderons dans cet article.

9 vermifuges naturels pour le chat

1. Le thym

Le thym est une plante non toxique pour les chats et connue pour aider à lutter contre les parasites intestinaux. En cas d’infestation de vers, il est possible de le donner à l’animal sous forme de poudre déposée sur sa nourriture une fois par jour pendant 4 jours. C’est ce qu’on appelle un vermifuge interne.thym

2. L’aloe vera

L’aloe vera, tout comme l’argile qui sera évoquée plus tard, possède de nombreuses propriétés médicinales et thérapeutiques (anti-inflammatoire, antibiotique, antiseptique, analgésique, hydratant, etc.) qui en font un traitement naturel très apprécié, que ce soit chez les animaux ou chez les humains. Il présente généralement un usage cutané et dans le cas du chat, il s’agit donc d’un vermifuge externe.

aloe vera

3. Le jeûne et le vinaigre de pomme

Ce vermifuge naturel correspond en fait à la combinaison des effets du vinaigre de pomme et du jeûne. En effet, il s’agit d’un vermifuge efficace qu’il est possible d’utiliser en interne comme en externe.

En interne, la technique consiste en un mélange de 2 cuillerées de vinaigre de pomme avec 250 mL d’eau que l’on donne à boire au chat. Enfin, le chat devra également jeûner pendant au moins un jour si l’on veut que le traitement soit réellement efficace.

En externe, on utilise le même mélange, mais cette fois, on le pulvérise sur le pelage de l’animal afin de se débarrasser à la fois des parasites présents et d’empêcher l’arrivée de nouveaux parasites.

Remarque : le vinaigre de pomme étant un puissant répulsif, il va aussi agir contre les puces et les tiques.

vinaigre pomme

4. L’huile de poisson

L’huile de poisson peut également servir de vermifuge, mais aussi d’anti-inflammatoire, anti-allergique naturel, notamment en raison de la présence importante d’acides gras et d’Omega 3. Pour conserver au maximum les qualités de l’huile de poisson (ou de la graisse de poisson), il ne faut pas la mélanger à des additifs chimiques ou à des conservateurs.

5. Huile essentielle de thé

L’huile essentielle de thé peut servir au traitement des vers chez le chat. On peut également s’en servir pour protéger sa peau contre les infections des bactéries parasitaires. Pour la vermifugation, le produit peut être additionné au shampooing avant de laver l’animal avec le mélange. Il est important de bien rincer l’animal une fois le bain terminé.

thé

6. Jus de citron

Contrairement à d’autres vermifuges évoqués dans cet article, le jus de citron ne peut pas être utilisé comme un vermifuge interne, mais uniquement en externe et il s’avère inadapté pour les chatons. Le vermifuge à base de jus de citron est simple de réalisation et d’application, car il suffit de mélanger ce dernier avec de l’eau, en ne le diluant pas trop, puis en rinçant abondamment le chat après traitement.

jus de citron

7. Huile essentielle de lavande

De même que le jus de citron, l’huile essentielle de lavande est un vermifuge externe qui peut aussi être très efficace contre les puces et les tiques. Il est possible de la mélanger au shampoing du chat sans oublier de rincer abondamment une fois le traitement fini. L’odeur étant très forte, il ne faut pas en mettre trop pour ne pas incommoder l’animal.

lavande

8. Argile

L’argile peut être utilisée pour de nombreuses situations en raison de ses vertus thérapeutiques et médicinales. Ainsi, elle est par exemple un facteur efficace de lutte contre les vers et parasites. Il s’agit d’un vermifuge qui peut être utilisé en interne comme en externe.

Dans le premier cas, cela se fait en mélangeant simplement l’argile avec l’eau de boisson et dans le second, il suffit de mélanger l’argile à de l’eau puis d’appliquer la pâte formée autour de l’anus de l’animal, matins et soirs pendant au moins 3 jours, bloquant ainsi la reproduction des vers et des parasites dans son intestin.

9. Levure de bière

Enfin, un dernier vermifuge naturel se trouve être la levure de bière. Celle-ci est un vermifuge interne, que l’on mélange en petite quantité à l’alimentation du chat dans le but de modifier partiellement l’odeur et « le goût » du chat. Cela aura ainsi pour effet d’éloigner les parasites de ce dernier.

Remarque : il peut être conseillé de vermifuger son chat à l’aide d’ail. Cela peut effectivement être efficace, cependant, l’ail est également toxique pour le chat à partir du moment où il ingère d’un coup une dose supérieure ou égale à 15 grammes ce qui équivaut environ à 3 gousses. Or, pour vermifuger correctement, 1⁄4 de gousse par jour pendant 4 jours suffisent.

Pourquoi vermifuger son chat ?

Il est très facile pour un chat, et encore plus pour un chaton, d’attraper des vers sachant que la plupart des sols sont contaminés par leurs œufs : selon différentes études, 40 à 75% des espaces verts ou aires de jeux des jardins publics sont contaminés par des œufs d’ascarides, un type de vers du chat. Pour un chat, il est possible de consulter l’article « Vermifuge pour chat : pourquoi, quand, comment vermifuger son animal ? ».

Les bacs à sable et autres parcs étant souvent parcourus par des chiens et des chats, ceux-ci y déposent les œufs de parasites qui sont ainsi récupérés par leurs congénères, qui eux-mêmes peuvent en mettre sur les personnes qui les caressent. En rentrant chez elles, ces personnes ont alors de très fortes chances de contaminer leur animal de compagnie. À cela s’ajoute le problème de la transmission de maladie de l’animal à l’homme, on parle de maladie zoonotique.

Les signes d’une infestation de vers.

L’animal infesté par des vers, s’il n’est pas traité, peut présenter divers symptômes comme des troubles digestifs, un retard de croissance, voire la mort par occlusion intestinale. Il sera également possible de retrouver des vers dans les endroits où le chat à l’habitude de dormir ou encore sur ses poils, notamment à proximité de son anus, ceux-ci se transmettant beaucoup via les selles des animaux.

Malheureusement, les vers ne sont généralement excrétés que lorsque l’infestation est déjà fortement avancée. Il est aussi possible d’observer d’autres symptômes dans le cas d’une infestation par des vers comme des diarrhées, des vomissements, un ventre gonflé ou encore un pelage terne.

Si jamais certains des symptômes précédents sont observés chez un chaton, il peut être judicieux de réaliser une analyse de ses matières fécales pendant 3 jours consécutifs, afin de maximiser les chances de prélever des vers dans l’éventualité où le chaton serait infesté. En effet, les vers ne sont pas excrétés de façon systématique dans les selles. Il arrive parfois qu’un animal infesté ne montre pas de signes d’infestation. Il est donc important de bien respecter le protocole d’administration du vermifuge afin de protéger correctement son animal, même dans le cas où le chaton serait infesté sans que cela soit détectable. La prévention est la clé d’une bonne santé, qu’il y ait soupçon de présence ou non de parasites intestinaux. Et pour cela, nous avons donc vu un grand nombre de vermifuges naturels qui pourrait permettre de réaliser un traitement efficace de votre chat contre les parasites, aussi bien externes qu’internes.

Axel PLANTIER JEAN-BAPTISTE - ProVéto Junior Conseil