Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Hygiène

Les vers intestinaux : les connaître, les éviter, les combattre

Les vers intestinaux sont des parasites qui s’installent dans le tube digestif de nos chiens et de nos chats. Ils peuvent entraîner de multiples problèmes de santé puisqu’ils consomment les réserves énergétiques de l’animal

Les vers intestinaux sont des parasites qui s’installent dans le tube digestif de nos chiens et de nos chats. Ils peuvent entraîner de multiples problèmes de santé puisqu’ils consomment les réserves énergétiques de l’animal à se place, et leur accumulation peut aboutir à une perforation de l’intestin…

De plus, certains vers sont susceptibles d’être transmis aux humains (surtout les enfants). Il est important de connaître les symptômes de parasitisme chez nos animaux.  Les vers les plus fréquemment rencontré chez les chats et les chiens sont les vers ronds (ascaris et ankylostomes) et les vers plats (ténia)

bouchées purge vers Vetocanis chien

Les vers ronds

Les ascaris (Toxocara cati) sont des vers blancs de quelques centimètres de longueur dans l’intestin grêle. Le parasite peut être transmis de la chatte au chaton – par l’intermédiaire du placenta ou du lait – ou entre chats adultes lors de l’ingestion d’œufs présents dans le milieu extérieur (où ils peuvent survivre plusieurs années). 

Les ascaris sont à l’origine d’un retard de croissance et d’échecs de vaccination chez le chiot ou le chaton, d’un mauvais état général, de vomissements, diarrhées chez l’adulte… Si les vers s’accumulent, une péritonite ou occlusion peut entraîner la mort de l’animal. 

 

bouchées chat o naturel purge vers vetocanis

 

On peut aussi observer des troubles nerveux comme une excitation du système nerveux ou un abattement de l’animal.  Les ascaridoses se retrouvent surtout chez le chaton et le chiot (40% des élevages français de chiots sont touchés dans les 4 premières semaines de vie des petits).
Avant de vacciner l’animal infesté, il convient de le déparasiter avec un anti-parasitaire et de nettoyer son milieu de vie pour éviter toute recontamination.  Les ascaris peuvent se transmettre aux hommes, plus particulièrement aux enfants qui jouent dans des bacs à sable par lesquels un animal mal vermifugé est passé. Ils sont susceptibles d’être contaminés dès lors qu’ils mettent leurs doigts à leurs bouches !


Les ankylostomes sont des petits vers plus rarement rencontrés.  Ils s’attachent à la paroi de l’intestin grêle et prélèvent du sang à l’animal qui risquera anémie (manque de globules rouges), diarrhéesamaigrissement. Ils peuvent toucher votre chat ou votre chien.


Les animaux peuvent se contaminer par voie orale en ingérant les vers mais aussi par voie transcutanée (les larves peuvent traverser la peau des animaux) Ils sont aussi dangereux pour les enfants qui jouent sur un sol souillé par les déjections du chien ou du chat contaminé.  


Les trichures sont des vers ronds qui peuvent parasiter le gros intestin des chiens. Ils entrainent des inflammations hémorragiques du côlon et des anémies. Ils sont très résistants dans le milieu extérieur.

comprimés et sirop contre les vers vetocanis

Les vers plats 

Le ténia des carnivores (Dipylidium caninum) est un ver plat de grande taille : il peut mesurer jusqu’à 80cm de longueur. Ce ver est segmenté et les dernières parties de son corps (semblables à des grains de riz, parfois visible sur les poils autour de l’anus de l’animal), sont remplies d’œufs qui se détachant et servent de nourriture aux puces. 

Les puces sont donc porteuses de ténia et peuvent contaminer nos animaux si ceux-ci se lèchent et avalent des puces.  Le ténia entraîne de fortes démangeaisons au niveau de l’anus, il n’est pas rare de voir son animal se traîner les fesses au sol pour se soulager (« signe du traîneau »).

Attention, ce signe peut être rencontré lors d’un problème de glandes annales chez le chien. 

Vous l’aurez compris, les vers intestinaux sont des dangers pour nos animaux (et même pour nous !) car ils peuvent causer troubles digestifs (vomissements, diarrhées), amaigrissement, carences alimentaires, perte d’appétit et de poils, problèmes cutanés… voire la mort si l’animal est très fortement atteint.

Pour diagnostiquer ce parasitisme, le vétérinaire pourra examiner les selles de votre animal (il vous faudra en récolter dans un petit pot) ou effectuer des tests à partir de selles ou de sang. Si il est parasité, un traitement sera effectué jusqu’à la disparition des symptômes et des vers Il est important de prévenir la contamination, et pour cela des solutions contre les vers minimiseront les risques d'infestation et/ou aideront votre petit compagnon à les expulser.

 

Comment lutter contre les vers intestinaux ? 

Si votre animal est parasité, le vétérinaire prescrira un traitement jusqu’à la disparition des symptômes et des vers intestinaux. 
Pour prévenir la contamination, il est conseillé de vermifuger votre animal : 
  • Chatons et chiots : tous les 15 jours jusqu’à ses 2 mois puis tous les mois jusqu’à ses 6 mois.
  • Les chattes ou chiennes gestantes : 15 jours avant la mise-bas puis au cours du mois suivant.
  • Chat adulte d’intérieur : 1 ou 2 fois par an si votre animal n’est pas en contact avec d’autres animaux de l’extérieur. 
  • Chat d’extérieur et chien en présence d’enfants : 3 à 4 fois par an. 

Il est important de comprendre que la vermifugation ne protège pas vos animaux sur la durée : le vermifuge tue les vers installés dans l’organisme de l’animal depuis la dernière vermifugation. Mais si le lendemain votre animal ingère des larves ou des œufs présents dans son environnement, il sera recontaminé. 

Il est donc très important d’associer vermifugation et hygiène de l’environnement : il est préférable de nettoyer les litières avec de l’eau de javel ce jour-là, d’éliminer toutes déjections du jardin, de laver les coussins et draps à la machine à laver, de passer l’aspirateur sur les tapis et de désinfecter les surfaces à risque…. La saison n’a pas d’importance, les vers sont présents toute l’année dans le milieu. 

L’administration du vermifuge est en général facile, il peut se donner sous forme de comprimé ou sirop appétants (à cacher dans sa nourriture favorite : bout de fromage, morceau de viande…).

 

Quelques autres informations

À noter qu’il existe d’autres vers qui migrent dans l’organisme (Dirofilaria migre dans jusque dans les artères pulmonaires et le coeur par exemple) et causent de graves problèmes dans les zones où le parasite est présent. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire qui saura vous éclairer sur le choix de l’antiparasitaire suivant l’activité de votre animal. N’oubliez pas non plus de lutter contre les puces qui sont elles aussi vectrices de vers.  Enfin, n’ayez pas peur si votre chaton ou votre chiot est parasité, cela est très fréquent. Faites-le examiner chez votre vétérinaire, qui aidera votre petit compagnon à expulser ses vers et retrouver tout son confort de vie.

Alice Masson, ProVéto Junior Conseil

 

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo