Comment rendre mon chien propre en appartement ?

Comment rendre mon chien propre en appartement ?

Lorsque l’on décide d’accueillir un chien en appartement, l’un des défis les plus important de cette aventure concerne la propreté de votre nouvel ami. En effet, en absence de jardin directement accessible, il peut être plus compliqué pour votre chien (et d’autant plus s’il est chiot !) de comprendre qu’il ne faut pas faire ses besoins à l’intérieur. L’acquisition de la propreté devient alors un élément majeur de l’éducation de votre chien mais aussi de votre relation avec lui ; la malpropreté peut avoir des conséquences importantes sur cette dernière. Cependant, il peut être compliqué en tant que nouveau propriétaire de s’y retrouver au milieu de toutes les recommandations et conseils, essayons de voir ensemble comment apprendre la propreté à votre chien même en absence de jardin.

Pourquoi mon chien n'est pas propre ?

Lorsque vous accueillez un nouveau chien, il est possible que la propreté ne soit pas acquise. Cela est très fréquent chez le chiot mais peut aussi arriver chez les chiens plus âgés. Bien que le manque d’éducation soit une cause majeure de malpropreté, il faut s’assurer de l’absence d’une cause sous-jacente qui pourrait provoquer la malpropreté de votre chien. En effet, votre chien peut ne pas être propres pour différentes raisons : 

* Des problèmes médicaux : infection urinaire, incontinence liée à la vieillesse, diabète, maladie rénale… 

* Il fait des « pipis émotifs » : lorsqu’il est trop excité, qu’il a peur ou qu’il ressent une grande joie. Dans ce cas, le mieux est de le rassurer si c’est lié au stress ou de l’ignorer si cela est dû à l’excitation ; s’il urine lorsque vous rentrez du travail par exemple, essayer de l’ignorer les premières minutes qui suivent votre arrivée pour vous occuper de lui après, lorsque l’excitation sera redescendue.

* Il n’a pas compris qu’il ne fallait pas uriner à l’intérieur : c’est alors à vous de lui expliquer en l’éduquant correctement. 

Ainsi, lorsque votre chien a des difficultés de propreté, et d’autant plus s’il est âgé, vous pouvez l’emmener chez votre vétérinaire pour exclure tout souci médical. Si tout problème de santé est écarté, la malpropreté est alors très sûrement due à un manque d’éducation. Mais alors, que faire lorsque votre chien est malpropre ? 

Comment éduquer mon chien à la propreté ?

Tout d’abord, sachez que punir votre chien lorsqu’il n’a pas été pris sur le fait aura dans le meilleur des cas aucun effet et dans le pire, une aggravation du comportement. En effet, votre chien n’est pas capable de faire le lien entre la réprimande et le fait qu’il a fait ses besoins il y a une heure. En revanche, il peut faire le lien « il y a un pipi/caca, je vais me faire punir » et peut alors développer un comportement de « dissimulation des preuves » et manger ses excréments pour que vous ne les voyiez pas par la suite. 

Si vous le prenez sur le fait, en revanche, il faut l’arrêter et le mettre sur le dos car cela bloque les sphincters. Portez-le alors dans cette position et emmenez le dehors pour qu’il finisse ses besoins à l’extérieur. Vous pouvez le réprimander si vous êtes là au bon moment bien que chez certains chiens émotifs, le punir lorsqu’il fait ses besoins à l’intérieur peut entraîner le fait qu’il ne veuille plus faire ses besoins devant vous, même à l’extérieur. Si vous savez votre chien émotif, essayez donc de vous retenir et de rester calme s’il fait ses besoins dans votre appartement sous vos yeux. 

Enfin, dans le cas où votre chien ne s’est pas retenu à l’intérieur, que vous ayez assisté ou non à la scène, il est important que vous nettoyiez correctement l'endroit souillé. En effet, si l’odeur persiste, votre compagnon pourrait être tenté d’uriner à nouveau à cet endroit. Afin de nettoyer correctement et d’éliminer toute odeur que votre chien pourrait encore sentir, utilisez du vinaigre blanc

Cependant, la meilleure façon d’éduquer votre chien à la propreté est d’anticiper ! En effet, c’est à vous de faire en sorte qu’il ne soit pas tenté de faire ses besoins à l’intérieur. Pour cela, il faut le sortir souvent, à des moments opportuns et bien le féliciter lorsqu’il urine à l’extérieur. Voyons ça de façon plus précise. 

Quand sortir mon chien ?

Tout d’abord, comme nous, un chien a des besoins physiologiques et ne peut pas se retenir des heures, et cela d’autant plus qu’il est jeune. Rappelez vous que les hommes prennent 2 voire 3 ans avant d’apprendre à être propre, ne soyez pas fâché contre votre chiot de 3 mois qui a encore du mal à se retenir ! Il est donc important que vous preniez en compte cela et que vous sortiez suffisamment votre chiot pour qu’il ne soit pas obligé de se retenir à l’intérieur. Plus vous multiplierez les sorties, plus vous augmenterez les chances que votre chien fasse ses besoins à l’extérieur et prenne l’habitude de se retenir à l’intérieur. De plus, notez que comme nous, votre chien pourra tenir plus longtemps la nuit car il dort ; la vessie n’est donc pas stimulée. La journée, en revanche, votre chien est actif et la vessie n’est plus au repos ; il pourra tenir moins longtemps. Ainsi, ce n’est pas parce qu’il a tenu 6 ou 7 heures lors de la nuit qu’il pourra tenir aussi longtemps la journée. Dans le cas où vous travaillez toute la journée et ne pouvez être là très souvent au cours de la journée, vous pouvez engager quelqu’un pour promener votre chiot la journée par exemple. 

De plus, sachez que certains moments sont plus appropriés pour sortir votre chien pour qu’il fasse ses besoins :

* Après un réveil, cela correspond au matin après la nuit mais aussi dans la journée après une sieste par exemple.

* Après avoir mangé.

* Après un moment de jeu ou d’excitation.

Ainsi, sortez votre compagnon le plus souvent possible et lors de certains moments opportuns. Cela permettra à votre chien de faire ses besoins à l’extérieur. Lorsque c’est le cas, il faut alors que vous le félicitiez, avec la voix (n’ayez pas peur d’avoir l’air ridicule et prenez une voix aigüe, comme lorsque vous parlez à un enfant, les chiens y sont plus réceptifs) mais aussi avec des friandises. De cette façon, l’anticipation et le renforcement positif aura bien plus d’effet que le punir lorsqu’il se soulage à l’intérieur. Vous pouvez aussi associer à ses besoins à un ordre vocal ; lorsque votre chien urine ou défèque, dites votre ordre. Peu à peu, il associera le mot au geste et pourra peut-être même faire ses besoins sur demande par la suite. Cela demande cependant patience et constance !

N'oubliez pas de féliciter votre chien lorsqu’il fait ses besoins à l’extérieur, avec la voix mais aussi des friandises. 

Enfin, certains jeunes propriétaires utilisent des tapis absorbants, cela peut être pratique lorsque vous ne pouvez pas sortir votre chien souvent mais l’encouragera à faire ses besoins à l’intérieur. Les tapis peuvent donc être une solution sur le court terme mais elles ne remplaceront jamais l’éducation et peuvent même rendre cette dernière plus compliquée. Ces tapis peuvent aussi vous être utiles si la malpropreté est causée par des raisons médicales.

Ainsi, la propreté est un point essentiel de l’apprentissage de votre chien. Cet apprentissage peut se résumer en deux mots : anticipez et félicitez ! Ne poussez pas votre chien à la faute en le laissant enfermé de longues heures et félicitez-le dès qu’il fait ses besoins à l’extérieur. De plus, bien qu’elle ne soit pas recommandée, la punition peut être utilisée lorsque vous le prenez sur le fait mais jamais si vous arrivez trop tard, cela n’aura jamais d’effet positif. Enfin, il faudra vous armer de patience. La malpropreté est parfois difficile à vivre en tant que propriétaire mais elle se résout par une éducation correcte et cela prend du temps. Cependant, gardez en tête que tout travail d’éducation que vous faites avec votre chien resserre vos liens avec ce dernier ; toutes les balades que vous pourrez faire pour l’encourager à se soulager dehors représenteront du temps en plus passé avec votre compagnon. 

Caroline Bauduin, ProVéto Junior Conseil

Partager ce contenu

Articles en relation