Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Anti-puces & Anti-tiques

11 questions que vous vous posez sur les puces et les tiques chez votre animal

Retrouvez nos 11 questions - réponses que vous vous posez sur les puces et les tiques chez votre animal !

Les puces et les tiques sont des ectoparasites hématophages, c’est-à-dire qu’ils vivent sur la surface des êtres vivants et se nourrissent de leur sang. Ce sont les parasites externes (en opposition à des parasites internes, tels que des vers) les plus fréquents chez les chats et les chiens. 

 

Comment mon animal peut-il attraper des puces et des tiques ? Peut-il en attraper en ville ou seulement à la campagne ? Peut-il en attraper à toutes les saisons ?

Les tiques et les puces sont présentes dans l’environnement du chien et du chat. Ces parasites peuvent également passer d’un animal à l’autre mais cela fait suite à un contact prolongé entre deux individus (d’une heure à quelques heures).

Les puces se trouvent en ville comme à la campagne et en intérieur comme en extérieur car leurs œufs sont déposés sur les lieux de passage d’animaux infestés, tels que des chiens que l’on promène ou des chats qui sortent. 

Les tiques se trouvent surtout dans des endroits où l’on trouve des végétaux, donc surtout à la campagne mais on peut tout de même en trouver en zones urbaines.

On trouve des puces et des tiques toute l’année bien que ces parasites soient plus présents à certaines saisons (au printemps et à l’automne pour les tiques, du milieu du printemps au milieu de l’automne pour les puces). Optez pour une protection régulière de vos animaux contre ces parasites externes.

 

Comment savoir que mon animal a des puces ou des tiques ?

Les tiques sont visibles à l’œil nu et s’ancrent sur la peau des chiens et des chats. Il faut donc examiner minutieusement votre animal après qu’il soit sorti pour déceler la présence de ces acariens. Pensez à bien vérifier dans les zones « cachées » : le cou, l’aisselle, l’aine, entre les doigts…

Quant aux puces, elles sont théoriquement visibles à l’œil nu mais se déplacent rapidement et sont donc moins facilement observables que les tiques. Cependant, on peut chercher à la base des poils du cou, de la tête, de la ligne du dos et de la base de la queue (les endroits de prédilection des puces) des petits points noirs correspondants à des excréments de puces. Il est également possible de passer un peigne à puces dans ces zones ; en tapotant le peigne sur une surface claire, on peut voir s’il a permis de récupérer des puces. 

De plus, on peut se douter qu’un chien ou un chat a des puces car leurs piqûres démangent et l’animal se gratte et se mordille. C’est parfois également le cas avec les tiques mais c’est plus rare.

 

Si mon animal a des puces, comment s’en débarrasser ?

Il existe de nombreux produits anti puces, sous différentes formes. On peut utiliser des produits locaux tels que des pipettes « spot-on », des shampoings, des sprays ou encore des colliers. 

 

Comment retirer une tique ?

Pour retirer les tiques accrochées à votre compagnon, il ne faut surtout pas tirer dessus à la main ou tenter de les retirer avec une pince à épiler car ces méthodes risquent fortement de sectionner la tique au niveau du cou, sa tête restant ancrée dans l’animal. En effet, le rostre est si bien accroché à l’hôte qu’on ne peut pas le retirer par une simple traction. De plus, à cause de la pression effectuée sur son corps, et du stress subi par l’acarien, celui-ci pourrait rejeter les substances pathogènes contenues dans son organisme, augmentant ainsi les risques de transmission de maladies vectorielles à votre animal.

Il faut plutôt utiliser un tire-tique. Cet outil possède deux branches à placer de part et d’autre de la tique. Il faut ensuite tourner doucement, et peu à peu la tique va se décrocher, entière.

 

Si mon animal a des puces ou des tiques, dois-je traiter ma maison ?

Les tiques peuvent être présentes dans l’herbe et les feuilles mortes, il convient donc de retirer régulièrement ces dernières de votre jardin et de tondre. Après une balade en forêt, il est possible de ramener ces acariens sur vos vêtements, il vaut donc mieux laver ceux-ci pour s’en débarrasser. 

Les œufs, larves et nymphes de puces se développent dans l’environnement du chien et du chat. Il faut donc également le traiter. 

Le lavage des tissus à 60 °C permettra de les débarrasser des œufs et larves qui pourraient s’y trouver. Il faut également bien passer l’aspirateur et ensuite brûler ou jeter rapidement le sac. 

Il est possible d’utiliser des sprays antipuces à action locale sur les endroits où votre animal se trouve souvent (son panier, le canapé, son coussin préféré, la moquette, etc.). Ces produits tuent les puces, quel que soit leur stade de développement. 

Il existe des bombes auto-diffusantes qui traitent l’intégralité de la maison. Il faut en placer plusieurs dans votre maison, fermer les portes et les fenêtres, et déclencher le diffuseur pendant un certain temps. Il faudra que la maison soit vide de ses habitants (humains comme animaux) durant le temps d’action du produit.

Cependant, il ne faut pas oublier que le traitement de votre animal et de son environnement vont de pair : l’un sans l’autre sera peu efficace !

 

Comment prévenir l’infestation de puces ou de tiques ?

Pour prévenir l’infestation de votre animal par des puces ou des tiques, il faut utiliser des produits tels que des pipettes « spot-on », des colliers ou encore des sprays ou shampoings. La plupart de ces produits sont efficaces à la fois contre les tiques et les puces.

Il existe donc une grande variété de produits qui sont plus ou moins appropriés selon les conditions de vie de votre animal, son comportement et votre budget. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pour qu’il vous aide à trouver la solution la plus adaptée à votre situation. 

Il est conseillé d’utiliser ces produits régulièrement. Prenez en compte le mode de vie de votre petit compagnon (est-il plus en intérieur ou en extérieur), ainsi que la pression parasitaire (autour de la Méditerranée est une zone avec une plus forte pression).

 

Puis-je utiliser les mêmes produits pour mon chien et pour mon chat ?

Il ne faut pas utiliser des produits destinés aux chiens chez les chats et vice-versa car cela pourrait être dangereux ou bien inefficace. 

 

Où acheter des produits antipuces et anti-tiques ?

Si votre chien ou chat ne présente pas de contre-indications connues, il existe de nombreux produits vendus sans ordonnance en pharmacies, cliniques vétérinaires et grandes surfaces. 

 

Quels sont les risques pour mon animal s’il a des puces ou des tiques ?

Les tiques et surtout les puces peuvent être à l’origine de démangeaisons. Certains animaux sont allergiques et peuvent développer une DAPP (Dermatite par allergie aux piqûres de puces). Cette maladie se manifeste par d’importantes démangeaisons, des croûtes, des pertes de poils localisées et d’autres symptômes dermatologiques. 

De plus, les puces et les tiques peuvent être des vecteurs de maladies graves. Les puces peuvent notamment transmettre la maladie des griffes du chat (malgré son nom, cette maladie peut également toucher les chiens) et l’anémie infectieuse féline Les tiques quant à elles peuvent être responsables de la maladie de Lyme, la leishmaniose, la piroplasmose, l’erhlichiose et d’autres encore.

Certaines puces sont l’hôte de petits ténias et l’ingestion accidentelle de ces puces cause l’infestation du chien et du chat par ces vers. C’est pour cela qu’il est conseillé de vermifuger un animal qui a des puces.

 

Puis-je attraper les puces ou les tiques de mon animal ? La présence de puces ou de tiques chez mon animal présente-t-elle un risque pour moi ?

Nous pouvons attraper les puces et les tiques de nos animaux mais c’est assez rare. Les puces préfèrent nos animaux de compagnie, et il faudrait qu’elles soient très nombreuses pour faire de nous leur hôte. Les tiques quant à elles changent peu d’hôtes une fois qu’elles se sont ancrées, mais si certaines sont dans les poils de notre animal avant de le piquer, elles peuvent venir sur les humains lors d’un contact. De plus, si un animal a été exposé à des tiques, un chien lors d’une promenade par exemple, il se peut que son propriétaire aussi et il convient de vérifier qu’aucune tique n’est sur ses vêtements ou ne l’a piqué.

Un bon nombre des maladies transmises à nos animaux de compagnie par les puces et les tiques sont des zoonoses, c’est-à-dire des maladies transmissibles de l’animal à l’homme et vice-versa. C’est le cas notamment de la maladie des griffes du chat, des rickettsioses (maladies causées par des bactéries du genre Rickettsia), ou encore de la leishmaniose. La transmission se fait par morsure, griffure ou même, dans certains cas, lorsque l’animal nous lèche. 

 

Les antiparasitaires sont-ils dangereux pour nous ?

Il est conseillé de bien suivre les recommandations indiquées sur la notice des antiparasitaires. Il ne faut pas toucher les colliers antipuces et anti-tiques, ni les zones d’application des pipettes spot-on, sprays et shampoings et bien se laver les mains après la manipulation de ces produits. 

 

 

Juliette Orléan, Pro Véto Junior Conseil

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo