Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Anti-puces & Anti-tiques chien

Combattre les puces chez mon chien

Les puces sont des parasites externes qui sont fréquents chez nos animaux de compagnie, et notamment chez le chien. Pourquoi sont-elles un problème pour notre compagnon ? Comment les reconnaître et les éliminer ?

Les puces sont des parasites externes qui sont fréquents chez nos animaux de compagnie, et notamment chez le chien. Pourquoi sont-elles un problème pour notre compagnon ? Comment les reconnaître et les éliminer ?

Les puces constituent l’ordre des siphonaptères. Ce sont des parasites externes, ou ectoparasites, ce qui signifie qu’elles vivent sur la surface corporelle des êtres vivants (des mammifères et de certains oiseaux selon les espèces de puces). Ce sont des insectes possédant un appareil buccal piqueur-suceur leur permettant de prélever le sang de leur hôte afin de se nourrir : elles sont dites hématophages. 

Il existe plus de 2500 espèces de puces mais celles majoritairement rencontrées chez le chien sont Ctenocephalides felis ou « puce du chat » et Ctenocephalides canis ou « puce du chien ».  La puce du chat peut en réalité infecter de nombreux mammifères et c’est elle la plus fréquente chez le chien.

Les puces passent facilement d’un animal à l’autre lors de contacts grâce à leur capacité à sauter. Ainsi, elles peuvent véhiculer des parasites et des maladies entre animaux, et de l’animal à l’homme. 

L’habitat et le développement de la puce

Les puces peuvent être présentes dans tous types de milieux : à la ville ou à la campagne, à l’intérieur ou à l’extérieur. Les puces sont également présentes à toutes les saisons même si elles sont généralement plus nombreuses de la fin du printemps au milieu de l’automne.

Le cycle de développement de la puce est constitué de 4 stades (œuf, larve, nymphe et adulte) et selon le moment du cycle et la forme de la puce, on peut la trouver à différents endroits. Dès que la puce adulte monte sur son hôte elle le pique et peu après elle y pond ses œufs. Ceux-ci ne peuvent pas s’accrocher à la fourrure et tombent donc sur les lieux de passage et de couchage du chien. Quelques jours après, ces œufs éclosent pour former des larves. Ces larves s’entourent d’un cocon les protégeant de l’environnement et on les appelle alors nymphes. Il y a ensuite une métamorphose et la nymphe devient une puce adulte. Celle-ci cherche alors immédiatement un hôte pour se nourrir et pondre. Les stades de larve et nymphe peuvent durer de quelques jours à quelques semaines selon les conditions. Ainsi, pour se débarrasser totalement des puces, il faut traiter le milieu pour éliminer les stades immatures (œuf, larve et nymphe) qui pourraient s’y trouver, en plus du traitement de l’animal qui permet d’éliminer les puces adultes. 

Comment mon chien attrape-t-il des puces ? Comment savoir qu’il est infecté ?

La puce peut passer d’un animal à l’autre mais cela fait suite à un contact prolongé entre les deux individus (d’une heure à quelques heures). Dans la plupart du cas, un chien attrape des puces en passant dans un endroit où se trouvent des nymphes se métamorphosant en puces adultes à la recherche d’un premier hôte. De plus, nous pouvons ramener des œufs, larves ou nymphes depuis l’extérieur sous nos semelles par exemple. Les puces se reproduisent vite et peuvent pondre jusqu’à 50 œufs par jour, il suffit donc de ramener une ou quelques puces pour qu’une infestation survienne.

On peut savoir qu’un chien a des puces car leurs piqûres démangent et donc le chien se gratte et se mordille. De plus certains chiens développent des réactions cutanées.

Les puces se trouvent le plus fréquemment autour de la tête ainsi qu’au niveau du cou, de la ligne du dos et de la base de la queue. On peut chercher à la base des poils de ces endroits-là des petits points noirs correspondants à des excréments de puces. Il est également possible de passer un peigne à puces dans ces zones ; en tapotant le peigne à puces sur une surface claire, on peut voir s’il a permis de récupérer des puces. 

Quels sont les risques présents pour mon chien s’il a des puces ?

Les piqûres de puces peuvent poser plusieurs problèmes chez le chien. Tout d’abord, il y a le problème de la spoliation : si les puces sont trop nombreuses et prélèvent trop de sang, cela peut conduire à une anémie, surtout chez les jeunes individus (une puce prélève entre 1 et 1,5 mm3 de sang selon son sexe et son espèce). De plus, les piqûres et la salive déposée sur la peau du chien sont à l’origine d’irritations et de démangeaisons qui peuvent être plus ou moins sévères selon les individus. Les chiens présentant une hypersensibilité aux piqûres de puces présentent ce qu’on appelle une DAPP (Dermatite par allergie aux piqûres de puces). Cette maladie se manifeste par d’importantes démangeaisons, des croûtes, des pertes de poils localisée et d’autres symptômes dermatologiques. 

Les puces peuvent également transmettre des maladies vectorielles et des parasites. En effet, lorsqu’elles piquent, elles transpercent les vaisseaux pour se nourrir et elles peuvent à ce moment-là transmettre des microorganismes à leur hôte. La « maladie des griffes du chat », causée par la bactérie Bartonella, est transmise par les piqûres de puces. Comme son nom l’indique, elle est cependant bien plus fréquente chez le chat et demeure rare chez le chien. C’est une maladie qui peut ensuite être transmise à l’homme par morsure ou griffure.

En se léchant ou en se mordillant pour se gratter, les chiens peuvent ingérer accidentellement des puces. Si celles-ci contiennent des œufs ou des vers adultes de Dipylidium canis, une espèce de ténia, les chiens peuvent à leur tour être infectés. Ce parasite est à l’origine d’une gêne pour le chien (démangeaisons) mais sa présence est généralement bénigne. Il faut donc vermifuger un chien qui a des puces.

Comment se débarrasser des puces ? 

Pour se débarrasser des puces, il faut à la fois traiter votre chien et son environnement. Si vous possédez plusieurs animaux, il faut tous les traiter. 

Il existe de nombreux produits anti-puces que l’on peut administrer localement (poudres, shampoings, sprays, pipettes, colliers) ou par voie orale.  Certains produits antipuces ont également une action contre les tiques, les moustiques et les phlébotomes. Certains produits nécessitent une ordonnance (une grande partie des comprimés notamment), mais les antiparasitaires externes sont disponibles en vente libre.

Les pipettes « spot-on »

Mode d’utilisation : Versez l’intégralité du contenu de la pipette sur la peau de votre animal (souvent entre les deux omoplates pour qu’il ne puisse pas se lécher).

Durée d’efficacité : 5 à 7 semaines pour les puces adultes (en fonction du type de pipette)

Avantages : Produit facile d’utilisation. 

Inconvénient : Le chien peut potentiellement se lécher la zone d’application.

Les colliers

Mode d’utilisation : Accrochez le collier autour du cou de votre animal en laissant un espacement de deux doigts entre le cou du chien et le collier. Coupez le surplus de longueur du collier. Lavez-vous les mains après la pose du collier et évitez au maximum de le toucher.

Durée d’efficacité : De 4 mois à 300 jours en fonction des colliers

Avantages : Facile à mettre en place et rémanent.

 

Inconvénients : Il faut éviter le contact du collier. 

Les poudres

Mode d’utilisation : Versez la poudre sur l’intégralité du corps de votre chien, en brossant à rebrousse-poil pour qu’elle entre en contact avec la peau. Respectez la posologie marquée sur l’étiquette.

Avantage : Poudre facile à appliquer.

Inconvénients : Faible rémanence.

Les sprays

Mode d’utilisation : Vaporisez sur l’intégralité du corps de votre chien, en respectant la posologie marquée sur l’étiquette. 

Durée d’efficacité : Jusqu’à 3 mois contre les puces.

Avantages : Rémanent. 

Inconvénients : La pulvérisation peut effrayer les chiens craintifs.

Les shampoings

Mode d’utilisation : Lavez votre chien avec ce shampoing, en respectant la posologie marquée sur l’étiquette. Retirez les puces mortes avec un peigne anti puce.

Durée d’efficacité : Efficace immédiatement. Le traitement peut être répété deux fois par semaine si nécessaire. 

Avantage : Efficace immédiatement.

Inconvénient : Pas de rémanence. 

 

Il existe donc une grande variété de produits qui sont plus ou moins appropriés selon les conditions de vie de votre animal, son comportement et votre budget. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pour qu’il vous aide à trouver la solution la plus adaptée à votre situation. 

Comme on l’a vu, les œufs, larves et nymphes de puces se développent dans l’environnement du chien. Il faut donc également le traiter. 

Le lavage des tissus à 60 °C permettra de les débarrasser des œufs et larves qui pourraient s’y trouver. Il faut également bien passer l’aspirateur et ensuite brûler ou jeter rapidement le sac. 

Il est possible d’utiliser des sprays antipuces à action locale sur les endroits où votre chien se trouve souvent (son panier, le canapé, son coussin préféré, la moquette, etc.). Ces produits tuent les puces, quel que soit leur stade de développement. 

Il existe des bombes auto-diffusantes qui traitent l’intégralité de la maison. Il faut en placer plusieurs dans votre maison, fermer les portes et les fenêtres, et déclencher le diffuseur pendant un certain temps. Il faudra que la maison soit vide de ses habitants (humains comme animaux) durant le temps d’action du produit.

N’oubliez pas que le traitement de votre animal et de son environnement vont de pair : l’un sans l’autre sera peu efficace !

 

 

Comment prévenir l’infection par des puces ?

Il est conseillé d’utiliser des produits antipuces régulièrement, sans attendre que votre animal soit infesté de parasites. En effet, plus il y a de puces, plus il est difficile de s’en débarrasser. Chez les chiens hypersensibles, il est d’autant plus important de s’y prendre au plus tôt pour limiter la réaction. De plus, parfois une seule piqûre suffit à transmettre une maladie ou un parasite. 

De manière préventive, on peut utiliser des pipettes ou colliers, qui sont des solutions longue durée. Il existe également des shampoings, sprays ou poudres, dont l’effet est moins durable. 

 

Juliette Orléan, ProVéto Junior Conseil

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo