Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Soin du poil chien

Comment entretenir le poil de mon chien ?

Le pelage de votre chien en dit long sur son bien-être et son état de santé. Entretenir le poil de votre chien est essentiel, pour lui assurer un confort de vie et surveiller d'éventuels problèmes.

Les poils de chien ont divers rôles de protection contre le milieu extérieur : rôle de barrière immunitaire, isolation thermique, imperméabilisation, protection contre les UV ou encore parfois protection contre les chocs. La peau des chiens étant sensible, les poils permettent également de la protéger. Il est donc nécessaire que le poil soit en bon état. Pour cela, il vous faut l’entretenir régulièrement. Selon les races, les chiens peuvent avoir des fourrures variées (poils longs, courts, ras, bouclés, durs etc.) qui ne nécessiteront pas toutes le même entretien. Par exemple, les chiens à poil long et bouclé nécessiteront souvent plus d’attention que ceux à poil ras. Cependant, même ces derniers nécessiteront un entretien régulier. 

 

Pourquoi dois-je entretenir le poil de mon chien ?

Tout d’abord, comme nous l’avons vu, le bon état de la fourrure de votre compagnon est important pour sa santé. Cela permet également de favoriser l’hygiène de l’animal et de remarquer plus rapidement la présence de plaies, irritations ou parasites externes tels que des puces ou des tiques. 

De plus, des poils trop longs (dans les oreilles ou devant les yeux par exemple) peuvent gêner votre chien ou retenir des corps étrangers qui peuvent ensuite pénétrer la peau (épillets entre les doigts notamment). L’entretien des poils du chien est donc également une question de bien-être.

Notons par ailleurs qu’entretenir les poils du chiot l’habitue à être manipulé. En faisant ces soins délicatement et en récompensant par une caresse et une friandise, cela lui permet de ne pas redouter ces moments. Cela vous rapprochera donc de votre compagnon, vous permettra de pouvoir faire ses soins tout au long de sa vie facilement et rendra les visites chez le vétérinaires plus simples et agréables, pour vous comme pour lui.

 

Comment entretenir le poil de mon chien ?

L’entretien du poil de votre compagnon passe par plusieurs étapes : il faut maintenir ses poils propres, tondre ou couper ceux qui peuvent le gêner, empêcher l’infestation par des parasites externes et contrôler l’alimentation.

Brossez votre chien

Il faut brosser régulièrement votre chien, surtout en période de mue, afin de démêler ses poils et retirer les poils morts. Commencez à brosser le corps dans le sens du poil pour retirer les poils morts et d’éventuelles saletés, à l’aide d’une brosse à tiges métalliques. Au niveau du ventre, de la poitrine, des pattes et de la tête, utilisez plutôt une brosse plus douce telle qu’une brosse en crin. Si certains nœuds persistent, vous pouvez utiliser un peigne pour les démêler. Sur un chien à poil long, cette étape peut prendre du temps.

Lavez votre chien

Il faut laver votre chien à poil long tous les mois environ, et votre chien à poil ras tous les 2-3 mois. A part s’il s’est roulé dans quelque chose de sale et qu’il sent mauvais, il n’est pas nécessaire de laver votre compagnon plus souvent. En effet, ces animaux ont la peau sensible et des lavages trop fréquents risquent de l’abîmer et de réduire la barrière cutanée. Pour laver votre chien, utilisez des shampoings spéciaux pour les chiens. En effet, nous n’avons pas la même peau qu’eux, et l’utilisation de produits nous étant destinés, même plutôt doux, risquent de les irriter. Il existe de nombreux shampoings, démêlants et baumes prévus pour les poils des chiens, pour les animaux à peau normale mais aussi pour ceux dont la peau est sensible, grasse ou atopique.

Ne mettez pas de shampoing dans les yeux, les oreilles et la bouche de l’animal. Pour laver ces régions, il existe des produits spécifiques, qui respectent ces zones fragiles.

Après avoir shampooiné, rincez bien puis essuyez votre chien à la serviette. C’est notamment très important en hiver, car votre compagnon pourrait attraper froid. N’utilisez pas de sèche-cheveux car cela risquerait de le brûler.

Surveillez la pousse des poils

Pour des chiens dont les poils sont longs, il est possible d’aller chez le toiletteur pour couper ou tondre les poils, ou même de le faire soi-même. Ces tontes sont à effectuer au moment des mues naturelles, ni en hiver car on exposerait le chien au froid, ni en été car on l’exposerait aux UV. Certains chiens ne possèdent qu’une seule couche de poils, et d’autres en possèdent deux : la couche supérieure (celle qui donne sa couleur au chien), et un sous-poil plus laineux. Ce sous-poil emmagasine l’air et cela crée une barrière protégeant le chien de la température extérieure (qu’elle soit basse ou haute). Il vaut donc mieux éviter de tondre ou couper les poils de ce type de chiens pour éviter de leur retirer cette barrière naturelle.

Si vous décidez de couper les poils de votre chien mais que vous ne souhaitez pas l’emmener chez le toiletteur, renseignez-vous bien sur quels outils utiliser et sur le patron de tonte (de quelles zones faut-il raccourcir les poils).

On a donc vu que chez les chiens à poil long, une tonte ou coupe des poils du corps pouvait être envisagée. Cependant, même chez les races à poil plus court, il est important de surveiller certaines zones : 

Les poils des oreilles : la plupart des chiens ont de longs poils fins à l’entrée du conduit auditif. Il est conseillé de les épiler afin d’éviter une accumulation de saleté et une éventuelle otite. Pour ce faire, il faut tenir ces poils fermement entre le pouce et l’index et tirer fermement Enlevez ensuite ceux qui restent à la pince à épiler en veillant à ne pas abîmer le conduit auditif.

Le mieux pour ce soin est que quelqu’un que le chien connait vous aide à le tenir car il risque de ne pas apprécier cette épilation. Si vous habituez votre chiot à un âge précoce, il sera plus facile d’effectuer ce geste. 

 

Les poils qui tombent devant les yeux : il faut faire attention à ce que les poils autour des yeux n’obstruent pas la vision de votre compagnon. En effet, ceci le gênerait et pourrait même le rendre agressif. S’il ne voit pas bien ce qu’il se passe, il risque d’avoir peur et de se défendre. 

De plus, des poils qui rentrent dans les yeux peuvent provoquer des conjonctivites et même des ulcères. Prenez donc vos ciseaux et allez doucement couper les poils qui sont devant les yeux de votre compagnon. 

 

Les poils entre les doigts : dans les poils entre les doigts et autour des coussinets peuvent se glisser des corps étrangers tels que des épillets, qui pourraient ensuite pénétrer la peau et être douloureux, voire même provoquer une infection. Il est donc conseillé de couper ces poils lorsqu’ils sont longs, et d’inspecter cette région après chaque balade. 

 

Ne laissez pas des parasites externes s’installer

La présence de parasites externes (puces, tiques) dans le poil de votre chien détériore son état. Pour que votre chien ait un beau poil, il faut donc combattre ces parasites. 

Il faut régulièrement administrer des produits préventifs à vos compagnons. Il existe diverses formes d’antiparasitaires préventifs (pipettes spot-on, sprays, colliers,…) qui agissent pour la plupart à la fois contre les tiques et les puces. La majorité de ces produits ont une rémanence de quelques semaines au moins. 

Si votre compagnon est infesté de puces, vous pouvez utiliser un shampoing antipuce mais celui-ci ne sera efficace que sur le moment et sera donc à coupler avec une solution préventive. 

Si vous voyez une tique accrochée à votre chien, il faut la retirer avec un tire-tique

 

Veillez à ce que votre chien reçoive une alimentation correspondant à ses besoins

Un des facteurs les plus importants jouant sur la beauté des poils est l’alimentation que reçoit l’animal. Il faut donc tout d’abord que l’alimentation choisie (alimentation humide, croquettes, ration ménagère,…) réponde aux besoins nutritionnels de votre compagnon. Il faut que cette nourriture possède les bons nutriments et soit de bonne qualité. N’hésitez pas à prendre rendez-vous pour une consultation de nutrition chez votre vétérinaire afin de vérifier que votre chien reçoit une alimentation équilibrée. Celui-ci pourra préconiser un changement d’alimentation ou l’ajout d’un complément alimentaire. Il existe des compléments alimentaires d’origine végétale et d’autres d’origine animale, tels que les huiles de poissons, qui sont souvent conseillées pour améliorer la qualité du poil. 

 

En conclusion, pour que votre chien ait un beau poil, il faut jouer sur deux niveaux importants : l’entretien du poil en tant que tel et l’alimentation.

Gardez également en tête que parfois, un mauvais poil est signe de maladie. Si malgré tous vos soins et une alimentation équilibrée, votre chien continue à présenter un poil terne ou clairsemé, soyez attentif à d’autres symptômes et montrez-le à votre vétérinaire.

 

Juliette Orléan, ProVéto Junior Conseil

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo