logo vetocanis

Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Vous avez besoin d’aide ?
Faire le deuil de son chien
Société

Faire le deuil de son chien

Sommaire afficher

Perdre un animal de compagnie est une épreuve difficile. Notre article vous guide à travers les étapes du deuil pour vous aider à faire face à la perte de votre chien bien-aimé.

L’adoption d’un chien est l’adoption d’un compagnon de vie pour de nombreuses années. Ce besoin peut venir d’une envie profonde, présente depuis longtemps dans notre esprit ou cela peut venir d’un coup de cœur après la découverte d’un chien dans la rue ou par la récupération d’un chien de famille ou d’un chien abandonné. Dans tous les cas, de par le tempérament du chien, c’est souvent un être qui nous est cher.

Effectivement, les chiens sont des animaux fidèles auxquels on s’attache parfois très fortement, jusqu’à créer un lien semblable à celui qui existe entre un parent et son enfant. C’est un compagnon de tous les jours, de tous les instants, qui nous suit dans les bons comme dans les mauvais jours, toujours heureux d’être près de son maitre. La perte de cet être cher est alors un passage délicat mais inévitable. Comment peut-on y faire face et accepter le départ de notre compagnon de vie ? Dans cet article vous découvrirez comment surmonter la perte de son chien.

patte chien

Faire le deuil est important

Suite au décès de notre chien, il est indispensable d’accepter ce que l’on vient de vivre. Cela va nous permettre d’avancer, de passer à autre chose sans pour autant oublier notre bien aimé. En effet, le deuil est totalement distinct de l’oubli. Le décès de notre animal sera le passage d’un lien charnel à un lien spirituel mais en aucun cas le passage dans l’oubli de notre être cher.

Nous adoptons un chien, il nous suit partout comme une ombre. Nous partageons des moments heureux et incroyables ensemble puis un jour cette histoire prend fin. Cela ne signifie pas que tout s’efface, que les souvenirs disparaissent car ils seront toujours là dans notre esprit et ce compagnon restera toujours dans notre cœur. Mais il faut savoir accepter le départ de notre chien car la vie est ainsi faite. Pour autant, on garde en mémoire tout ce que notre chien nous a apporté et qui nous a fait évoluer pendant ces années.

C’est pourquoi il est important de faire son deuil et de s’enrichir de cette expérience de vie.

bouchées compléments alimentaire chien

Les phases du deuil

Il y a plusieurs étapes dans le deuil que chacun traverse, toujours dans le même ordre mais pendant une durée plus ou moins longue.

  • La première phase sera le déni. Face à la perte d’un être cher, nous sommes d’abord confrontés à un refus de la mort. Nous exprimons alors une négation, une incrédulité de cet événement, pouvant être parfois inconsciente.
  • Ensuite, nous passons dans une phase de colère. Cette période est caractérisée par la recherche d’un responsable. On retourne alors la situation dans tous les sens pour comprendre à qui est la faute. On peut alors remettre en cause le vétérinaire, des proches ou même être en colère contre soi-même.
  • Cela nous amène alors au sentiment de culpabilité qui est la 3e étape du deuil. On se questionne sur ses actes avec l’animal, on se sent coupable de sa mort. Suite à cette étape, on entre dans la phase de chagrin. Elle s’exprime par une tristesse incontrôlable qui nous pousse souvent à nous isoler. Ce besoin de solitude peut même nous faire pencher vers la dépression.
  • Enfin, une fois que nous avons traversé toutes ces étapes, nous arrivons dans la dernière phase qui est l’acceptation. On ressent alors un apaisement face à la mort, notre tristesse devient supportable et notre futur de nouveau envisageable.

Malgré ses étapes, il faut noter que chaque deuil reste personnel et différent selon les personnes car chaque face va s’exprimer d’une manière qui vous est propre.

patte chien sur ordinateur

Comment faire le deuil de son chien

Souvent, nous sommes amenés à prendre la décision d’euthanasie pour notre animal. Cela peut faire naître un sentiment de culpabilité. Il est toujours délicat de juger le « bon » moment. Aurait-il pu vivre encore sans trop de douleurs quelques mois, quelques années ou allons-nous tomber dans de l’acharnement thérapeutique ? Tout cela nous fait réfléchir parce que l’on souhaite toujours le meilleur pour notre chien. Dans ce cas, le vétérinaire est une personne en qui vous pouvez faire confiance et qui peut vous aider à prendre des décisions conscientes, à gérer au mieux la fin de vie de votre animal. Seulement il se peut aussi que l’on soit dans une période où la vie sans notre compagnon nous semblerait impossible et dénuée de sens.

Tout d’abord, il est important pour réussir à faire le deuil de notre chien que sa fin de vie respecte notre décision personnelle et notre conviction intime, dépendante de notre histoire de vie, notre culture, nos croyances et nos valeurs. Il est plus facile d’arriver à l’acceptation de la mort lorsqu’on s’est approprié la fin de vie de notre animal. Cela intervient dans la prise de décision d’une euthanasie afin de mettre fin aux souffrances de notre chien ou de lui épargner de trop mauvais jours. Néanmoins, cela passe également dans le recueillement et la gestion de l’enterrement après la mort dans le cas d’une mort accidentelle ou subite. On exprime souvent de la peur face à la mort mais au contraire la mort de notre fidèle compagnon ne doit pas être un tabou. Avoir conscience de la mort de l’animal au moment de la fin de vie va vous aider à préparer le deuil. Il faut prendre le temps d’accepter et de prendre conscience qu’il est mieux pour l’animal de s’en aller et de le laisser s’en aller paisiblement.

colliers antiparasitaires pour chien

Accepter le départ de votre animal

Afin d’accepter le départ de votre bien aimé, vous pouvez mettre en place un rituel, une façon de vous recueillir qui vous est propre :

  • Allumer une bougie chaque soir en mémoire de votre chien,
  • décorer la housse mortuaire avant l’incinération,
  • avoir une fleur d’ornement ou un cadre avec une photo dans la maison pour lui rendre hommage,
  • ou la création d’un album photo ou toute sorte de pratique qui vous est personnelle et qui vous aide à construire ce nouveau lien spirituel avec votre chien.

Vous pouvez également choisir de partager votre histoire avec des amis ou des personnes qui ont traversé la même épreuve que vous afin de vous aider à trouver des réponses aux questions que vous pouvez vous poser.

La question des enfants est parfois délicate car ils peuvent exprimer plus fortement les émotions qu’ils ressentent. Il est toutefois important d’expliquer aux enfants ce qui est en train de se passer, pour ne pas créer de non-dit et générer des désaccords. Il ne faut pas avoir peur d’exprimer ses émotions et permettre aux enfants de les exprimer aussi. L’extériorisation des ressentis face au décès vous permettra alors de faire plus facilement votre deuil, pas seulement au niveau personnel mais au sein de la famille.

Faut-il adopter un autre chien ?

Une fois que vous avez fait votre deuil, il est tout à fait envisageable d’adopter un autre chien. Cela signifie recommencer une nouvelle histoire, découvrir et partager de nouvelles choses avec un autre chien qui aura un autre caractère ou peut-être une habitude similaire au précédent ami que vous avez tant aimé. Cela va vous apporter une nouvelle expérience et vous faire évoluer différemment parce que nous avons tous à apprendre d’un esprit différent. Néanmoins, il est important d’avoir accepté le départ de votre chien de façon sereine pour ne pas identifier ce nouveau compagnon à celui qui vient de s’en aller même si vous aurez toujours tendance à le comparer à celui que vous aviez auparavant. De plus, cette acceptation de la mort va vous permettre de ne pas tomber dans la surprotection de votre nouveau chien. Ce comportement pourrait au contraire nuire au bien-être de celui-ci de façon inconsciente.

Toutefois, il est bon de bien y réfléchir comme à l’achat de tout chien. L’adoption d’un chien doit être en accord avec vos projets de vie : avoir du temps, de l’espace ou des lieux de promenades, de la patience pour éduquer un chiot. Prenez le temps de bien choisir la race du chien que vous aimeriez adopter et qui correspond à votre mode de vie, faire le choix d’adopter un chiot en élevage ou un chien en refuge. Ainsi toutes les conditions seront réunies pour débuter une nouvelle aventure dans de bonnes conditions à la fois pour vous et pour votre nouveau compagnon.

 

Si vous avez aimé cet article, peut être apprécierez-vous également les contenus suivants : 

- Comment choisir le bon antiparasitaire pour son chien
- Nos 10 conseils essentiels pour bien vivre avec son chien
- Si vous envisagez de prendre un chiot, découvrez nos conseils pour lui enseigner la propreté

Crédits images : Canva

 

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€