Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Anti-puces & Anti-tiques chien

Où mon chien peut-il attraper des tiques ?

Les tiques sont des parasites fréquemment rencontrés chez nos animaux de compagnie. Elles sont la cause de nombreux troubles lors d’infestation : démangeaisons, allergies, transmission de maladies.

Les tiques sont des parasites fréquemment rencontrés chez nos animaux de compagnie. Elles sont la cause de nombreux troubles lors d’infestation : démangeaisons, allergies, transmission de maladies. Par l’intermédiaire du chien, les tiques ont un accès privilégié à l’homme et entraînent des maladies parfois très graves. Afin de prévenir une infestation, il est important de connaître où les tiques se trouvent dans l’environnement. La fréquentation de certains endroits en balade est-elle contre-indiquée en raison d’un trop grand risque d’exposition de nos animaux ? 

Dans la peau d’une tique

La tique est un parasite hématophage car elle se nourrit du sang des animaux qu’elle colonise. Son cycle comprend des phases de vie parasite, où elle s’alimente du sang de l’animal et des phases de vie libre, où elle se retrouve dans l’environnement. Elle vit généralement en hauteur : broussailles, herbes hautes, buissons… où elle guette le passage d’un hôte intéressant pour son repas, par exemple votre chien ! 

La transmission d’une tique se fait toujours par l’environnement et jamais d’un animal à l’autre.

La tique peut se retrouver sous trois formes en fonction de son cycle de vie : adulte, larve et nymphe. Ces trois formes se nourrissent sur un hôte pour se développer et devenir adulte. Les chiens sont le plus souvent infestés par les tiques adultes. La fécondation a lieu pendant le repas sur l’animal. La tique tombe ensuite sur le sol et pond ses œufs dans l’environnement avant de mourir. 

 

Quels sont les endroits à éviter en promenade ? 

En France, on retrouve trois espèces de tiques : Ixodes Ricinus, Dermacentor reticulatus et Rhipicephalus sanguineus. Elles se distinguent par leurs préférences environnementales, leurs cycles évolutifs et les maladies qu’elles peuvent transmettre. 

Ixodes Ricinus et Dermacentor Rhipicephalus sont exophiles, c’est-à dire qu’elles vivent dans le milieu extérieur. On les retrouve dans toutes les régions de France, elles sont en revanche moins nombreuses dans le Sud car elles supportent mal la chaleur. Également nommée la « tique des forêts », Ixodes Ricinus se retrouve surtout dans les sous-bois, les haies… Dermacentor Rhipicephalus aime les milieux ouverts. On la rencontre aussi dans les milieux suburbains : les parcs aménagés, les terrains vagues, les bordures de rivière… Enfin, Rhipicephalus sanguineus, est quant à elle endophile : elle vit près des habitations, notamment près des chenils. Une fois les chiens parasités, elles sont ainsi capables d’infester l’environnement des animaux afin de résister pendant l’hiver. Elle se retrouve principalement dans le Sud de la France et sur tout le pourtour méditerranéen. 

Tous les chiens sont donc concernés par la menace des tiques, qu’ils vivent en ville ou à la campagne.

Les périodes où le risque d’infestation est le plus important sont le printemps et l’automne. Méfiance cependant : dans de nombreuses régions, le climat tempéré permet la survie des tiques pendant toute l’année, y compris l’hiver. 

 

La prévention : indispensable pour la protection contre les tiques

La prévention est importante pour tous les chiens qui sortent, notamment pendant les périodes les plus à risque. Une protection permanente est cependant recommandée pour les chiens fortement exposés comme les chiens de chasse. En forêt, privilégiez les chemins banalisés et empêchez votre chien de se cacher dans les végétations basses.

Il existe un large panel d’anti-parasitaires externes pour vous éviter une infestation : colliers, pipettes, sprays, shampoings… Pour faire votre choix, vérifiez bien sur la notice que le produit utilisé ait un champ d’action contre les tiques. Assurez-vous également qu’il soit rémanent : leur efficacité peut aller jusqu’à plusieurs mois. Vérifiez la résistance à l’eau, certains produits sont nettement moins efficaces si votre chien se baigne. C’est surtout le cas des pipettes et des sprays où l’humidité est contre-indiquée 48 heures après l’administration. 

Si vous voyagez beaucoup avec votre chien, il existe des sites précisant les zones les plus risquées en fonction des données météorologiques, non seulement pour les tiques mais également pour d’autres parasites : puces, moustiques, phlébotomes... Vous serez ainsi préparé à passer de bonnes vacances avec votre compagnon sans parasites pour venir les entacher. 

N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pour l’emploi d’un produit préventif adapté. 

Protéger votre chien, c’est également vous protéger vous et toute la famille qui le côtoie !

 

Anaëlle Cassemiche, ProVéto Junior Conseil

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo