Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Anti-puces & Anti-tiques

Quand traiter les puces et les tiques ?

Vous avez un chien et le pauvre animal est infesté par les puces ? Il faut donc rapidement lui venir en aide, oui mais à quel moment le faire ? Découvrez tous nos conseils

Les puces et les tiques sont les parasites externes les plus fréquents chez nos animaux de compagnie. Faut-il s’en méfier toute l’année ou ces parasites sont-ils présents seulement à certaines saisons ? Ces parasites peuvent présenter des dangers pour nos chiens et nos chats : ceux-ci sont-ils les mêmes quelle que soit la période de l’année ?

Quels parasites retrouve-t-on selon les saisons ?

La période de prédilection des puces et des tiques se situe d’avril à octobre. Cela signifie que ces parasites sont plus nombreux à cette saison car ils aiment la chaleur et l’humidité, cependant ça n’exclut pas que les tiques et les puces soient également présentes le reste de l’année.

En effet, bien que plus rares, il faut tout de même se méfier de ces parasites en hiver, lorsque les températures sont douces. Les puces par exemple seront moins présentes dans l’environnement extérieur, mais les œufs, larves et nymphes pourront survivre dans nos logements chauffés. Il ne faut donc pas oublier de traiter votre environnement

Notons également qu’avec le réchauffement climatique, les températures sont de plus en plus douces l’hiver, ce qui favorise donc la survie de parasites à cette saison. 

 

Les risques causés par les puces et les tiques sont-ils les mêmes toute l’année ?

Les tiques et surtout les puces peuvent être à l’origine de démangeaisons. Certains animaux sont allergiques et peuvent développer une DAPP (Dermatite par allergie aux piqûres de puces). Cette maladie se manifeste par d’importantes démangeaisons, des croûtes, des pertes de poils localisées et d’autres symptômes dermatologiques. Cette maladie est donc plus fréquente lorsqu’il y a plus de puces dans l’environnement, c’est-à-dire au printemps et en été, mais bien que plus rares, il existe des cas lors des saisons plus froides. 

De plus, les puces et les tiques peuvent être des vecteurs de maladies graves. Les puces peuvent notamment transmettre la maladie des griffes du chat (malgré son nom, cette maladie peut également toucher les chiens) et l’anémie infectieuse féline. Les tiques quant à elles peuvent être responsables de la maladie de Lyme, la leishmaniose, la piroplasmose, l'ehrlichiose et d’autres encore.

Certaines puces sont l’hôte de petits ténias et l’ingestion accidentelle de ces puces cause l’infestation du chien et du chat par ces vers. C’est pour cela qu’il est conseillé de vermifuger un animal qui a des puces.

Les risques engendrés par les piqûres de puces et de tiques sont les mêmes toute l’année. En effet, quelle que soit la saison, les maladies et vers transmissibles par ces parasites sont identiques. 

Évidemment, comme il y a plus de puces et de tiques d’avril à octobre, les cas de maladies transmissibles sont plus nombreux à ce moment-là. 

Au retour de balades, il faut inspecter votre animal pour vérifier qu’aucune tique ne s’est accrochée à lui, et ce, à tout moment de l’année.

 

Selon la saison, quel traitement utiliser contre les puces et les tiques ?

Pour prévenir l’infestation de votre animal par des puces ou des tiques, il faut utiliser des produits tels que des pipettes « spot-on », des colliers ou encore des sprays ou shampoings. La plupart de ces produits sont efficaces à la fois contre les tiques et les puces. De plus, ils ont une durée d’action qui peut aller jusqu’à plusieurs semaines.

Ces produits sont tous efficaces quelle que soit la saison, il faut faire votre choix selon les conditions de vie de votre animal, son comportement et votre budget. 

Il ne faut pas oublier de traiter l’intérieur de votre maison à l’aide de produits insecticides pour éliminer les œufs, larves et nymphes de puces qui pourraient y loger. Il faut également tenter de tondre régulièrement et d’enlever les feuilles mortes de votre jardin, où les tiques peuvent proliférer.

 

Juliette Orléan, ProVéto Junior Conseil

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo