Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Hygiène chat

Le ténia chez le chat

Afin d’en savoir plus sur cette maladie parasitaire, lisez cet article pour apprendre à reconnaitre les signes et comment réagir en cas d’infestation aux ténias.

Les chats sont des carnivores domestiques pouvant être facilement parasités par des vers digestifs, particulièrement les ténias. Afin d’en savoir plus sur cette maladie parasitaire, lisez cet article pour apprendre à reconnaitre les signes et comment réagir en cas d’infestation aux ténias.

Qu'est-ce que le ténia ?

Le ténia du chat est une famille de parasites intestinaux. Ce sont des vers plats qui vivent dans le tube digestif de leur hôte (particulièrement les intestins). On les retrouve dans les crottes de vos compagnons en petits segments blancs.
Ils provoquent des troubles digestifs chez les chiens et les chats domestiques, et peuvent aussi se transmettre dans quelques cas à l’homme. Ils sont cependant plus fréquents chez les chiens que chez les chats.

Il existe trois familles principales de ténia que l’on peut retrouver chez le chat, provoquant des conséquences plus ou moins graves.

  • La famille la plus fréquemment rencontrée chez les carnivores domestiques est Dipylidium caninum. L’infestation par Dipylidium peut provoquer un inconfort chez votre animal (voir ci-après pour les symptômes). Ces parasites peuvent être transmissibles à l’homme mais ne sont pas dangereux pour lui.
  • Les échinocoques sont aussi des ténias pouvant infester le chat. Ils sont sans conséquence pour le chat, ne provoquant aucun symptôme. On parle alors d’infestation asymptomatique. Leur dangerosité réside cependant dans la transmission possible du parasite à l’homme, chez qui l’infestation peut être à l’origine de maladies graves.
  • Enfin, les vers de la famille Taenia sont sans conséquence pour votre animal. Le vers solitaire de l’homme fait partie de cette famille.


A quoi ressemble le ténia du chat ?

Les ténias sont reconnaissables par une caractéristique physique propre : ce sont des vers plats. Ils se développent dans le tube digestif de votre chat. Leur corps est segmenté et se divise en petits segments au fur et à mesure de sa croissance. Une fois passé le tube digestif, ils vont être éliminés dans les crottes de votre animal. Vous pourrez donc les repérer car de petits segments blancs en forme de grain de riz peuvent être visibles dans les crottes de votre chat. Ces petits segments correspondent à des portions de leur corps qui servent à leur reproduction.

vers plats

Les segments blancs peuvent bouger pendant les premières heures suivant leur éjection par l’anus. Ils peuvent ainsi ramper sur les surfaces de votre maison et vous pouvez en retrouver disséminés partout chez vous ! Après quelques heures, les segments vont sécher et s’immobiliser, ressemblant à des grains de riz crus.

contre les vers


Ténia chez le chat : symptômes

Le ténia peut provoquer un inconfort digestif dû à la présence des parasites dans le tube digestif de votre animal. Il est important de repérer les symptômes afin de pouvoir soigner votre animal.

  • Un signe spécifique à une infestation à Dipylidium caninum est la présence de segments blancs dans les crottes de votre compagnon, ressemblant à des petits grains de riz. Ils sont souvent mobiles lors des premières heures. Vous pouvez retrouver ces segments sur le pelage de votre chat, autour de son anus, ainsi que dans tous les lieux qu’il fréquente plus particulièrement (panier, tapis, couverture…).
  • Des démangeaisons accompagnent souvent l’infestation par ce parasite. Votre chat va vouloir se soulager en se frottant l’anus contre le sol. Il va se déplacer à l’aide de ses pattes antérieures en position assise, adoptant une position caractéristique appelée le signe du traineau. Les démangeaisons sont accompagnées dans la plupart des cas de léchages intenses de la région anale.
  • Dans certains cas, l’infestation par les vers digestifs est dite asymptomatique. Le chat se porte très bien et ne présente aucun des symptômes cités ci-dessus.
  • Un signe d’appel d’une maladie parasitaire est une tendance à perdre du poids alors que votre chat mange comme d’habitude. Un affaiblissement et une dégradation de l’état général peuvent arriver dans les cas les plus graves. Des signes digestifs comme des vomissements ou des diarrhées sont rares mais doivent vous alerter.


Les ténias sont particulièrement dangereux pour les chatons car ils provoquent un retard de croissance. Il faut donc être particulièrement attentif à leur vermifugation régulière pour veiller à leur bonne croissance.

En cas de doute, nous vous conseillons de consulter votre vétérinaire traitant.

comprimés contre les vers


Ténia chez le chat : la cause

Votre chat peut se contaminer par plusieurs moyens. Le premier est le passage par un hôte intermédiaire : les puces. Un hôte intermédiaire est un hôte nécessaire au développement du parasite mais cet hôte ne présentera pas de symptômes. En effet, les ténias ont besoin des puces pour compléter leur cycle de développement.

Les petits segments blancs qui s’échappent de l’anus de votre chat correspondent à des portions de leur corps qui contiennent les œufs du parasite. Afin de devenir à nouveau infestants, il faut d’abord que les œufs de ténia soient avalés par des larves de puces. Les larves de puces s’alimentent de tout type de débris. Lorsqu’elles ingèrent les œufs de Dipylidium caninum, les larves de puces permettent leur développement et deviennent porteuses du parasite. Les larves de puces, devenues adultes, peuvent ensuite transmettre Dipylidium caninum aux chiens ou chats qu’elles parasitent à leur tour. En effet, le ténia se développent dans le tube digestif de la puce. Les chats se contaminent par Dipylidium caninum en avalant les puces contaminées lors du toilettage.

Votre chat peut aussi se contaminer par l’environnement lorsqu’il sort. Les segments de ténias peuvent aussi se trouver dans les herbes hautes, milieu dans lequel les parasites se développent. Votre chat, en se promenant à l’extérieur peut donc en attraper sur son pelage. Il se contaminera ensuite en se léchant lors de sa toilette.

Enfin, la contamination peut aussi passer par la prédation. Votre chat va ingérer des proies porteuses du parasite, notamment des rongeurs. Les rongeurs sont, comme les puces, des hôtes intermédiaires des ténias.

 

Les traitements contre le ténia du chat

Le traitement le plus simple pour éliminer les vers digestifs, et notamment les ténias, est de vermifuger votre animal. Comme nous l’avons vu ci-dessus, un chat parasité peut ne pas présenter de symptômes particuliers. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas parasité par des vers digestifs. Il est donc important de le vermifuger systématiquement de manière régulière. De la même manière, un animal vivant à l’intérieur peut être contaminé, il est donc important de le protéger contre les vers digestifs avec des produits adaptés comme un sirop contre les vers ou des comprimés contre les vers. Vetocanis propose également des bouchées purge vers pour chat composées d'ingrédients actifs naturels pour favoriser l'élimination des parasites intestinaux.

purge vers chat

La vermifugation contre ces vers digestifs est d’autant plus importante qu’elle permet de vous protéger ainsi que votre entourage ! En effet, certains ténias peuvent être dangereux pour l’homme (comme les échinocoques). Protéger votre animal, c’est aussi vous protéger en retour.

Afin d’obtenir des conseils ainsi qu’un vermifuge adapté, nous vous conseillons de consulter votre vétérinaire.

L’environnement peut être lui aussi contaminé. Les segments de Dipylidium caninum peuvent se déplacer à la sortie de l’anus de votre chat, contaminant votre maison. Un nettoyage de votre habitat est fortement conseillé. Il faut faire particulièrement attention à la litière, aux gamelles et aux lieux de couchage de votre animal, en lavant bien tous les textiles.

Un axe de lutte important est la lutte contre les puces. Nous avons vu dans cet article que les puces sont des hôtes intermédiaires indispensables pour le développement de Dipylidium caninum. En éliminant les puces, vous éliminez la source principale de contamination des ténias pour votre chat. La lutte contre les puces prend plusieurs axes. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire notre article « comment se débarrasser des puces de chat dans une maison ».

Nous vous conseillons d’appliquer sur votre animal un antiparasitaire externe régulièrement. Vous pouvez ramener des œufs de puces dans votre appartement avec la semelle de vos chaussures. C’est pourquoi les chats d’intérieur sont aussi touchés que les chats d’extérieur par les puces. Le traitement de l’environnement est un axe important à ne pas oublier.

Le pronostic est bon et un traitement adéquat permet le rétablissement de votre animal si son état n’a pas été trop dégradé.

 

Prévention : quelques conseils pour éviter ce parasite

La prévention contre le ténia est importante pour protéger votre animal, mais aussi vos proches. En effet, les ténias peuvent être transmis à l’homme, et particulièrement aux enfants. Ces derniers ont tendance à ne pas se laver les mains après un contact avec un chat. Ils peuvent, en se léchant les doigts, être contaminés très facilement par ces parasites.

Afin d’éviter que votre animal ne soit parasité par les ténias, nous vous conseillons de vermifuger votre animal toute l’année de manière régulière. Nous vous conseillons de vermifuger tous les 3 mois (à chaque changement de saison par exemple).

Les chatons sont particulièrement à risque et une infestation peut entraîner des conséquences sur leur santé (retard de croissance). Nous vous conseillons d’être particulièrement vigilant et de les vermifuger plus régulièrement dans ce cas (tous les 15 jours jusqu’à l’âge de 3 mois, puis tous les mois jusqu’à 6 mois et enfin tous les 3 mois une fois passé cet âge). 

Comme cité précédemment, tous les chats peuvent être atteints de vers digestifs. Il est donc important de protéger votre compagnon, qu’il vive en intérieur ou en extérieur.

De la même manière, une protection contre les puces grâce à un antiparasitaire externe appliqué régulièrement toute l’année permet d’éliminer une source de contamination pour votre animal. Vous pouvez trouver ces antiparasitaires externes sous forme de pipette antipuces.


DRUGEOT Éléonore - ProVéto Junior Conseil

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo