logo vetocanis

Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Vous avez besoin d’aide ?
Tout savoir sur les aoûtats
Anti-puces & Anti-tiques

Tout savoir sur les aoûtats

Sommaire afficher

Vetocanis vous dit tout ce qu'il faut savoir sur les aoutats et les maladies dont ils peuvent être la cause, pour vous aider à lutter contre ces parasites.

Lorsque les journées chaudes de l'été s'installent, une menace invisible peut rendre les moments en plein air beaucoup moins agréables : les aoûtats. Ils sévissent en août, mois qui leur a d’ailleurs donné leur nom, mais avec le réchauffement climatique ces derniers sont désormais présents de plus en plus tôt dans l’année, parfois même dès la fin mai et cela jusqu’à septembre. Ces minuscules acariens, également connus sous le nom de Trombicula autumnalis ou mites rouges, peuvent causer des démangeaisons intenses et des irritations de la peau aussi bien chez les humains que chez les animaux. Dans cet article, nous explorerons en détail tout ce que vous devez savoir sur les aoûtats, de leur biologie à la prévention et au traitement des piqûres.

 

Qu'est-ce qu'un aoûtat ?

Les aoûtats, appelées mites rouges ou encore Trombicula autumnalis, sont de petits acariens parasites microscopiques de couleur rouge appartenant à la famille des Trombiculidae. À l'état larvaire, ces acariens sont responsables de piqûres redoutées chez les humains et les animaux. Bien que les formes adultes ne provoquent pas de piqûres, les larves sont quant à elles actives pendant la saison estivale et peuvent causer des désagréments.

atoutat

De quoi se nourrissent-ils ? 

Les aoûtats se nourrissent de sang pendant leur stade larvaire, mais contrairement aux tiques, ils ne restent pas attachés à leur hôte. Nous avons détaillé et schématisé ici leur cycle de vie afin que vous compreniez au mieux durant quel stade de vie l'aoûtat est le plus dangereux pour l’homme et les animaux et pour quelles raisons.

Leur cycle de vie

cycle vie aoutat

Le cycle de vie des aoûtats commence, comme pour de nombreuses espèces, par un œuf.

  • La femelle adulte débute la ponte d'œufs généralement dans le sol ou sur des végétaux.
  • Les œufs éclosent en quelques jours pour donner naissance à des larves
  • Elles sont la forme la plus problématique pour les humains et les animaux : c'est à ce stade de leur cycle que les aoûtats causent le plus de dégâts. Les larves sont de couleur rouge-orangé et ont six pattes. On les retrouve dans l'environnement, généralement dans l'herbe, la végétation basse, les feuilles mortes ou le sol. Ce sont des parasites qui se nourrissent de la peau et du sang de leurs hôtes, tels que les mammifères, y compris les humains. Les aoûtats passent la plupart de leur temps au sol, mais peuvent grimper sur les plantes pour attendre un hôte.
  • Après s’être nourries pendant quelques jours du sang de l’humain ou de l’animal infesté, les larves se transforment en nymphes. Les nymphes sont une forme intermédiaire dans le cycle de vie des aoûtats. Elles ne se nourrissent pas mais recherchent plutôt un endroit sûr pour muer en adultes.
  • Une fois que la mue est terminée, les nymphes se transforment en adultes. Les adultes ne sont généralement pas des parasites : ils ne se nourrissent pas de sang et ne vivent pas au détriment de leur hôte. Ils cherchent plutôt à se reproduire. Leur vie d'adulte est relativement courte, et après la reproduction, les femelles pondent des œufs : la boucle est bouclée.

Où et quand peut-on être piqué par des aoûtats ?

Les aoûtats, également connus sous le nom de larves de mites rouges ou trombiculidés, sont particulièrement adaptés à des environnements spécifiques, montrant une affinité pour les :

  • zones herbeuses,
  • les jardins,
  • et les endroits où l'herbe est haute et dense.

Leur activité est plus prononcée pendant les mois chauds de l'été et les régions à humidité élevée constituent des habitats propices à leur prospérité. Le changement climatique, en cours, semble étendre la période d'activité de ces redoutables acariens de juin à septembre, qui peut malgré tout varier davantage en fonction des régions géographiques.

Ces créatures préfèrent particulièrement les zones où l'herbe est dense, car cela leur offre la possibilité de grimper sur les brins d'herbe pour mieux atteindre leur hôte. Ainsi, toute activité en plein air, qu'il s'agisse de promenades, de balades dans les parcs ou les zones herbeuses, si ce n’est même simplement s'asseoir dans l'herbe, expose les individus et les animaux aux piqûres d'aoûtats. Bien que les aoûtats puissent se trouver n’importe où en France, il faut garder en tête que la rencontre de ces parasites est très occasionnelle.

Sur le plan anatomique, les aoûtats ciblent spécifiquement des zones du corps qui combinent deux caractéristiques propices à leur parasitisme : la chaleur et l'humidité. Ces piqûres se concentrent donc généralement sur des zones telles que les parties intimes, sous les seins, au niveau des aisselles voire au niveau des genoux ou des chevilles là où la peau est plus fine et susceptible d'être exposée. La vigilance lors des activités en plein air et une connaissance des préférences d'habitat des aoûtats sont essentielles pour réduire le risque de piqûres et d'irritations cutanées.

Comment reconnaître une piqûre d'aoûtat ?

La capacité à identifier une piqûre d'aoûtat revêt une importance cruciale, car elle permet de prendre rapidement des mesures visant à soulager les personnes ou les animaux touchés. Les piqûres d'aoûtats se manifestent généralement par de petites lésions rouges sur la peau. Ces piqûres ont la particularité de se regrouper souvent dans des zones du corps fréquemment humides et chaudes, privilégiant les zones de peau plus fine pour leur repas sanguin comme nous l’avons expliqué dans la partie précédente.

piqure aoutat

Il est à noter que bien que les piqûres d'aoûtats puissent également se manifester sur le visage, leur occurrence est plus rare, notamment autour des yeux et des oreilles. Ces zones sensibles peuvent également être affectées, accentuant le besoin de vigilance dans des régions propices à l'infestation d'aoûtats.

Les piqûres d'aoûtats sont également associées à des démangeaisons intenses, se manifestant très rapidement après l'exposition à un territoire infesté. Cette réaction immédiate et l'intensité des démangeaisons constituent des signes distinctifs, permettant de les différencier aisément d'autres piqûres d'insectes. La reconnaissance précoce de ces symptômes est essentielle pour prendre des mesures appropriées et soulager rapidement les effets indésirables des piqûres d'aoûtats.

Quels sont les risques liés aux aoûtats ?

Bien que les piqûres d'aoûtats soient généralement considérées comme non dangereuses, les démangeaisons incessantes qu'elles suscitent peuvent évoluer vers des problèmes cutanés plus graves.

Les risques liés aux aoûtats chez l'être humain

Le réflexe de se gratter excessivement peut entraîner des lésions cutanées, créant des plaies ouvertes qui, à leur tour, accroissent le risque d'infections. Ainsi, il est impératif de prendre des mesures immédiates en cas d'exposition aux piqûres d'aoûtats, en évitant le grattage et en recourant à l'application de crèmes apaisantes, voire d'alcool à l'aide d'un coton, pour prévenir toute complication.

En outre, bien que rare, il est à noter qu'une réaction allergique à la salive des aoûtats peut survenir, exacerbant les symptômes déjà ressentis. La vigilance face à de tels signes allergiques est essentielle, et en cas de réaction anormale, une consultation médicale peut s'avérer nécessaire pour une prise en charge appropriée.

Les risques liés aux aoûtats chez les animaux

Pour les animaux, une infestation importante par les aoûtats peut entraîner des problèmes de santé plus sérieux. Le grattage excessif, souvent avec des griffes potentiellement sales, devient difficile à maîtriser ou à réduire, entraînant des lésions cutanées étendues. Ces plaies exposent l'animal à des infections secondaires et peuvent même entraîner des complications dermatologiques plus graves.

Ainsi, un suivi attentif et des soins vétérinaires appropriés sont essentiels pour prévenir et traiter les conséquences graves d'une infestation d'aoûtats chez les animaux.

Comment réagir en cas de piqûre ou d'allergie ?

En cas de piqure d'atoutat

En cas de piqûre d'aoûtat, il est essentiel de résister à l'envie de se gratter vigoureusement pour éviter de causer des lésions cutanées supplémentaires. Ce qu'il faut faire : 

  • Appliquer de l’alcool à l’aide d’un coton sur vos piqûres soulage efficacement.
  • L'utilisation de crèmes apaisantes à base de calamine ou d'antihistaminiques peut aussi aider à soulager les démangeaisons.

N’hésitez pas à répéter ces différentes opérations dès que les piqûres vous démangent. Pour votre animal, malheureusement il n’y a pas grand-chose à faire si ce n’est tenter de limiter son exposition aux acariens et utiliser des produits antiparasitaires.

En cas de réaction allergique

En cas de réaction allergique sévère, telle que des difficultés respiratoires, un gonflement du visage ou une éruption cutanée généralisée, une intervention médicale d'urgence est nécessaire. Les personnes ayant des antécédents d'allergies graves devraient consulter un professionnel de la santé avant toute exposition potentielle aux aoûtats.

Malheureusement, à moins d’être prévenu que le territoire abrite des aoûtats, il est impossible de le deviner. Par ailleurs, il est à noter que le jardin de votre voisin peut être infesté d’aoutat et le vôtre en être complètement indemne. Il existe des solutions pour tenter d’éradiquer les aoûtats d’un territoire mais elles sont chronophages, temporaires et ne sont pas forcément efficaces.

Comment prévenir les piqûres d'aoûtats ?

La prévention est la clé pour éviter les piqûres d'aoûtats. Voici quelques conseils pour minimiser les risques de piqûres d’aoutats :

  • Portez des vêtements longs : Couvrez autant de peau que possible pour réduire l'exposition aux aoûtats. Lors de vos balades extérieures, privilégiez les chaussettes hautes et les bottes même si malheureusement ces petites bêtes apparaissent à la période estivale lors de laquelle nous sommes plus susceptibles de nous découvrir.
  • Utilisez des répulsifs : Appliquez des répulsifs sur la peau et les vêtements, en suivant les instructions des différents produits.
  • Évitez les zones infestées : Si vous connaissez des endroits propices aux aoûtats, essayez de les éviter autant que possible pour votre bien et celui de votre animal. Si vous êtes amenés à les fréquenter, protégez-vous avec des vêtements couvrants et des sprays anti-acariens.
  • Examinez-vous après vos sorties en plein air : Inspectez votre peau et celles de vos animaux, en particulier les zones fines, après avoir passé du temps à l'extérieur. Vous pouvez passer un coton imbibé d’alcool (mais pas sur vos animaux, attention) sur les zones où vous pensez avoir été exposé à des aoûtats.
  • Traitez les animaux domestiques : utilisez des traitements antiparasitaires appropriés sur vos animaux de compagnie pour prévenir les piqûres d'aoûtats.

Les aoûtats et vos animaux

Nos amis à quatre pattes comme les chiens et les chats, peuvent aussi être touchés par les piqûres d'aoûtats. Lorsque nos animaux de compagnie sont affectés, ils manifestent souvent des signes tels que :

  • des démangeaisons excessives,
  • des rougeurs cutanées,
  • des lésions sur leur peau,
  • et peuvent même devenir agités.

Il est à noter que pour des chiens ou chats à poil long il est plus difficile d’identifier des plaques rouges ou lésions cutanées mais leur grattage excessif est déjà un premier symptôme auquel il faut être vigilant. Si vous observez ces symptômes chez votre compagnon à poil, il est fortement recommandé de consulter rapidement un vétérinaire pour évaluer la situation.

Le traitement des animaux avec des acaricides, en particulier ceux recommandés par un vétérinaire, est une étape cruciale pour prévenir et traiter les piqûres d'aoûtats. L'application de ces produits doit être effectuée selon les instructions spécifiques du produit afin d'assurer leur efficacité et la sécurité de vos animaux de compagnie. En prenant des mesures préventives et en agissant rapidement en cas de suspicion d'infestation, vous contribuez à garantir le bien-être et la santé de vos compagnons à quatre pattes. Attention : n’essayez pas d’appliquer des antiparasitaires humains sur vos animaux de compagnie car cela pourrait gravement nuire à leur santé !

Les aoûtats peuvent transformer une journée en plein air agréable en une expérience irritante, mais en comprenant leur cycle, en reconnaissant les symptômes et en suivant des mesures préventives, il est possible de minimiser les risques. Que ce soit pour vous-même, votre famille ou vos animaux de compagnie, restez informé sur les moyens de prévenir les piqûres d'aoûtats et de réagir efficacement en cas d'infestation. Avec une approche proactive, vous pourrez profiter pleinement des activités estivales tout en évitant les désagréments causés par ces petits parasites rouges ainsi que ceux liés aux tiques ou aux puces sur lesquels vous retrouverez des articles similaires sur notre site.

Fanny FAURA - ProVéto

Ecrit par :

Provéto

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€