logo vetocanis

Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Vous avez besoin d’aide ?
Nouveaux propriétaires chien

Chien qui aboie : que faire ?

Sommaire afficher

Un chien qui aboie peut devenir une véritable nuisance. Que faire contre un chien qui aboie ?

Un chien qui aboie en permanence est assez problématique pour vous. Vous êtes accablé de bruit toute la journée, votre voisinage s’en plaint et pour le bien être de votre animal vous souhaitez aussi comprendre pourquoi il ne cesse d’aboyer. Au cours de cet article, nous allons essayer de vous donner des pistes pour trouver des hypothèses et des solutions à votre problème.

Pourquoi mon chien aboie ?

La meilleure façon de régler le problème d’aboiement chez le chien est de comprendre les causes qui poussent votre animal de compagnie à aboyer.

Tout d’abord, essayez de savoir s’il aboie à un moment particulier dans la journée : est-ce qu’il aboie quand une personne étrangère s’approche de votre habitation ? Est-ce qu’il aboie lors de moments de jeu ? Est-ce qu’il aboie en raison de votre absence ? Les causes sont diverses et variées et il convient de réellement passer du temps à décortiquer les motivations de votre chien.

Plusieurs explications sont récurrentes lors des consultations approfondies chez un spécialiste vétérinaire du comportement.

Réaction de défense

Votre chien peut aboyer par réaction de défense. Il est dans une situation de faiblesse et il cherche à tout prix à éloigner la cause de sa peur. Cela peut être une personne, un signal sonore (feux d’artifices, pompiers, …), un signal lumineux, etc.

Cherche de l'attention

L’aboiement peut aussi être rencontré lorsque votre chien veut obtenir de l’attention. Vous ne vous occupez pas de lui, vous êtes occupé à faire autre chose et votre chien veut jouer, il veut aller se promener, il a faim ou veut simplement provoquer votre attention parce qu’il s’ennuie.

La plupart du temps, le propriétaire est également responsable de ce comportement puisque sans même vous en rendre compte, vous allez généralement récompenser votre chien : en cédant simplement à la demande de votre animal, vous allez opérer un renforcement positif suite à l’aboiement. Le chien va ainsi associer l’aboiement à la résolution de sa frustration ou à un moment bénéfique comme un intérêt du propriétaire, une sortie en balade, du jeu, etc. : il en résulte un réel apprentissage !

L'agressivité

L’agressivité est une autre cause de l’aboiement. Souvent, chez des chiens retirés trop tôt à leur mère (avant le sevrage), ou des chiens qui n’ont pas été sociabilisés avec d’autres animaux, il peut en résulter des problèmes de comportement, notamment de l’agressivité envers les chiens et parfois même avec les humains. Votre chien se met à aboyer car il n’a pas vraiment de référence en termes d’éducation et il est possible qu’un jour, son aboiement ait été félicité ou encouragé par son environnement comme développé dans le paragraphe précédent.

Quoiqu’il arrive la cause de l’aboiement peut résulter d’un problème venant du chien ou du propriétaire, voire des deux et il peut être intéressant de vérifier simplement que ses besoins sont comblés avant d’investir dans des moyens contraignants en temps et en argent ou pire : avant d’envisager de vous séparer de votre animal …

Est-ce que ses besoins fondamentaux sont respectés ?

Aujourd’hui on arrive à évaluer le bien-être d’un animal à partir de cinq libertés fondamentales énoncées par le Farm Animal Welfare Council en 1992 :

  • Absence de faim et de soif : votre animal doit manger en bonne quantité et si possible de la nourriture de qualité. Il doit également avoir de l’eau propre à volonté.
  • Absence d’inconfort : votre chien doit pouvoir se mouvoir comme il le souhaite et se déplacer sans risquer de se blesser avec au moins un abri et une aire de repos.
  • Absence de peur et de détresse : il faut éviter de mettre votre chien dans un contexte de stress incessant, ne pas le brutaliser ou lui faire peur.
  • Absence de douleur, maladie et blessures : votre animal de compagnie doit pouvoir bénéficier de soins appropriés surtout s’il souffre d’une maladie. La douleur doit être limitée au maximum, c’est-à-dire que l’on ne doit pas lui occasionner de douleurs mais également la traiter si elle s’établit dans la durée.
  • Possibilité d’exprimer des comportements propres à son espèce : cela concerne la nécessité de faire des balades en extérieur, d’être en contact avec d’autres chiens pour établir des liens sociaux, le laisser renifler les odeurs, mettre des jeux à sa disposition en votre absence, etc… Mais cela sous-entend aussi de laisser l’animal grandir dans de bonnes conditions, ne pas le séparer trop tôt de sa mère ni de ses frères et sœurs.

Vérifiez d’abord que chacun des points est bien respecté avant de vous précipiter chez un éducateur canin. Inspectez l’aspect général, pesez votre chien et regardez sur votre paquet de croquettes s’il mange bien la quantité recommandée. S’il n’aime pas ses croquettes, changez de gamme. Vérifiez qu’il boit dans sa gamelle sans difficulté. Assurez-vous qu’il se trouve dans un espace qui lui convient ou sinon ajoutez un panier confortable. Enrichissez son milieu par des jouets divers. A propos de sa santé, il est recommandé de faire un bilan de santé chez un vétérinaire au moins une fois par an pour déceler un problème particulier avant qu’il ne s’aggrave. 

Concernant le dernier point, il faut savoir que chaque chien, indifféremment de sa race peut avoir des besoins variables en termes de dépenses d’énergie. Selon son tempérament et son âge vous allez observer des différences. Parfois un manque d’exercice et/ ou de sociabilisation est source d’aboiements et de mal être.

Si vous pensez que plusieurs points peuvent être à l’origine du mal être de votre chien, ne changez pas tout en même temps, au risque de ne plus déceler le facteur déclencheur de son aboiement. Changez un paramètre à la fois et attendez au moins une semaine pour constater une possible amélioration. Si après une bonne semaine votre chien n’a pas changé alors c’est que la cause de ses aboiements n’a pas été modifiée. Il faut chercher autre chose.

Les solutions pour se débarrasser des aboiements 

Parfois, malgré vos efforts, les aboiements persistent : ils résultent peut-être de plusieurs causes à la fois ou de problèmes plus profonds à résoudre. 

Ignorer ses aboiements

Dans ce cas le premier conseil que l’on peut vous donner est d’ignorer les aboiements de votre chien. Pour cela il faut beaucoup de patience, ne surtout pas réagir aux demandes de votre chien ni tenter de mettre fin au bruit.

Le récompenser après un silence

Si votre chien est gourmand, vous pouvez le récompenser à chaque fois qu’il reprend le silence.

Par exemple, votre chien aboie, arrête, vous comptez cinq secondes et si au bout de ce temps il n’a pas repris son mauvais comportement, récompensez avec la voix et une friandise. Refaites l’exercice autant de fois que possible. Il finira par comprendre que c’est son silence qui est apprécié et félicité. 

Apprendre à aboyer sur commande

Si vous n’arrivez pas à faire cet exercice, nous vous conseillons d’apprendre à votre chien à aboyer sur commande. Pour cela, la première étape consiste à trouver un mot court ou un geste à faire à chaque fois qu’il aboie. Par exemple vous pouvez dire « Speak » ou faire un geste bref avec votre main dès qu’il aboie et ensuite tout de suite récompenser. Les indications doivent claires, répétitives et doivent toujours respecter la même succession. 

Ensuite, essayez dans un second temps de provoquer l’aboiement par le mot ou geste appris. Cela peut mettre un certain temps, ne vous découragez pas. A terme votre chien comprendra que l’aboiement n’est plus une façon d’exprimer un mal-être mais un exercice voire un jeu et que la récompense n’arrive que si son propriétaire est au contrôle.

Apprendre le "chut"

Une autre méthode d’éducation consiste à apprendre le « chut ». A chaque fois que votre chien aboie, trouvez un son qui le fait taire comme « chut » et récompensez-le dès qu’il se tait. Le chien associera le « chut » au silence couronné d’une friandise.

Généralement les punitions ne sont d’aucune aide puisque vous maintenez votre chien dans une situation désagréable alors qu’il vous indiquait au préalable par son aboiement de sa situation de mal-être. Par ailleurs, les renforcements négatifs pourront détériorer la relation avec votre chien, il peut finir par avoir peur de vous, vous pouvez perdre sa confiance et il en résultera un aggravement de la situation voire une augmentation des aboiements. 

En conclusion, si votre chien aboie, essayez de connaître les conditions et les causes de son aboiement en observant son comportement, en notant des schémas répétitifs et d’éventuels stimuli déclencheurs. Si vous n’arrivez pas à connaître la cause exacte, reprenez les 5 critères essentiels à son bien-être et assurez-vous qu’ils sont bien respectés. Si malgré vos efforts rien ne change et que la situation est complexe, tentez différents exercices d’éducation afin de contrôler les aboiements. Enfin, si vous vous sentez démunis et qu’aucune des solutions proposées n'est applicable ou satisfaisante, alors il est conseillé de vous diriger vers un vétérinaire comportementaliste et/ou un éducateur canin expérimenté qui vous proposera d’autres pistes.

 

BONNET Solène - ProVéto Junior Conseil

Ecrit par :

Provéto

Provéto Junior Conseil, la junior-entreprise de l'École national Vétérinaire d'Alfort, association à but non lucratif régie par la loi de 1901. ProVéto jouit du soutien d'un comité d'experts vétérinaires, d'un appui de professeurs reconnus ainsi qu'un accès aux laboratoires et aux différentes cliniques de l'Ecole.

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€