Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Maladies chien

La Dirofilariose chez le Chien

La dirofilariose est affection peu connue et cependant très dangereuse pour votre chien.  À un stade avancé, cette pathologie cardiovasculaire due à l’invasion de vers nématodes est donc très grave.

La Dirofilariose, également appelée Maladie des vers du cœur, est une maladie grave à évolution lente. Les vers pathogènes parasitent les artères pulmonaires du chien, entraînant des signes d’insuffisance cardiaque voire dans les cas les plus graves une mort subite. Il est ainsi primordial de savoir la déceler à temps.

 

Comment mon chien peut-il attraper la Dirofilariose ?

La Dirofilariose est une maladie assez peu connue du grand public, alors qu’elle se répand en Europe et à l’étranger. Très grave, elle engage le pronostic vital de l’animal contaminé. La Dirofilariose touche aussi bien les animaux domestiques, comme le chien, le chat et le furet, que les animaux sauvages, comme le loup, le coyote et le renard. Plus rarement, l’Homme peut également être atteint par cette maladie. Il n’existe cependant pas de transmission directe entre un animal infecté et l’Homme. 

Le ver parasite responsable de la Dirofilariose, Dirofilaria immitis, est un ver rond pouvant mesurer jusqu’à trente centimètres une fois adulte. La Dirofilariose est surtout répandue dans les DOM-TOM, en Corse, dans le Sud de la France, et plus généralement dans les zones tropicales comme l’Europe du Sud, l’Afrique du Nord et les États Unis. La prévalence de la maladie est à son apogée en Juillet et Août, mais peut survenir plus habituellement de Mars à Octobre, durant la présence de moustiques.

En effet, la transmission du parasite s’effectue par l’intermédiaire de moustiques parasités. Ces derniers, porteurs de larves de Dirofilaria immitis, peuvent contaminer un chien sain par le biais d’une piqûre. Le chien piqué devient alors porteur du parasite et peut ainsi transmettre des larves à un moustique sain qui devient donc contaminé.

Les larves circulent dans le sang du chien, puis évoluent pour se transformer en vers adultes de plusieurs centimètres de long. Les vers circulent ainsi dans la circulation sanguine de l’animal pour finalement s’accumuler dans les artères pulmonaires et le cœur droit du chien.

 

Quels sont les symptômes de cette maladie des vers du coeur ?

La Dirofilariose est une maladie d’évolution très lente, mais dont les conséquences peuvent mettre en jeu la vie du chien parasité. Les premiers symptômes ne peuvent apparaître qu’au bout de plusieurs mois à plusieurs années après la piqûre, et s’aggravent avec le temps.

Les signes observables sont alors des troubles respiratoires, comme de la toux et des difficultés respiratoires, et des signes d’insuffisance cardiaque, représentés majoritairement par une intolérance à l’effort et une fatigabilité accrue. Peuvent également survenir des signes généraux comme une perte de poids, une baisse de forme, des muqueuses jaunes et un ventre gonflé.

La complication la plus sérieuse et redoutée de cette maladie est l’obstruction totale des artères pulmonaires par les vers adultes, bloquant ainsi la circulation du sang et entraînant une mort subite. Le risque de mort subite est maximal dans les 5 à 7 ans après la piqûre.

Le diagnostic de la Dirofilariose est délicat, du fait de l’évolution très lente de la maladie et de sa faible présence en France. La confirmation de la maladie s’effectue par le biais d’une prise de sang, d’une radiographie et d’une échographie. Les examens ne sont cependant pas fiables s’ils sont réalisés moins de 7 mois après la piqûre du moustique, rajoutant une difficulté supplémentaire au diagnostic. 

 

Comment soigner mon chien atteint de Dirofilariose ?

Un traitement contre la Dirofilariose existe, mais ce dernier est long et délicat. En effet, l’objectif du traitement est de détruire les vers adultes ainsi que les larves circulant dans le sang. Cependant, détruire brutalement l’ensemble des vers adultes risquerait de provoquer une mort subite de l’animal traité.

Il est ainsi indispensable d’étaler le traitement sur plusieurs mois afin d’éliminer progressivement les vers présents dans le cœur du chien. Un repos strict est en outre de mise durant toute la durée du traitement. Dans les cas les plus avancés, une chirurgie peut être nécessaire afin d’évacuer directement l’ensemble des vers.

 

Comment réduire le risque de transmission de cette maladie ?

Le meilleur moyen de lutter contre la Dirofilariose reste la prévention. Plusieurs précautions sont à prendre lorsque l’on habite ou lorsque l’on voyage dans une zone à risque. Il est par exemple conseillé de ne pas laisser dormir son chien dehors, d’installer des moustiquaires aux fenêtres, d’éviter les promenades à la nuit tombée, d’appliquer des produits antimoustiques pour chien sur son animal, d’éviter les lieux à risque comme les marais ou les eaux stagnantes…

La Dirofilariose est une maladie grave dont l’évolution est silencieuse et pouvant mettre en jeu le pronostic vital du chien atteint. Il est ainsi primordial de rester attentif aux signes de fatigue ou de difficultés à l’effort exprimés par son animal. Mettre en œuvre les mesures de prévention citées plus haut est fortement recommandé pour diminuer le risque de transmission de cette grave maladie.

 

Florine Hache, ProVéto Junior Conseil

 

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo