Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Livraison offerte dès 40€ d’achat Engagée pour le bien-être animal ❤️ Produits élaborés sous contrôle vétérinaire
Soin du poil chien

Mon animal perd ses poils, que faire ?

La plupart des chiens perdent leurs poils de manière plus ou moins abondante.  Mais pourquoi les chiens perdent-ils leurs poils, et dans quelle mesure cela est-il normal ?

Tout comme nous perdons régulièrement nos cheveux, les chats et chiens perdent leurs poils lors de mues, et cela est tout à fait normal. Cependant il faut être attentif car une perte de poils trop importante ou localisée peut témoigner d’un problème de santé. En règle générale, l’état du poil est à surveiller car il est représentatif de la santé de votre animal : un poil brillant et homogène est bon signe alors qu’un poil piqué, terne ou parsemé témoigne généralement d’un problème de santé et est un motif de consultation chez le vétérinaire.

Pourquoi mon animal perd-il ses poils ?

Aux changements de saisons, les chiens comme les chats perdent leurs poils pour régénérer leur pelage et s’adapter aux changements de température. Ce phénomène est naturel et la chute de poil peut être importante mais ne doit jamais laisser de zones clairsemées ou sans poils. Lorsque l’animal présente des dépilations (perte de poils localisée laissant une zone avec plus ou presque plus de poils), on parle d’alopécie. Contrairement aux mues saisonnières, cela est anormal et peut signaler une maladie. 

Une alopécie peut être liée à des démangeaisons : l’animal se gratte et ainsi s’arrache les poils. Aux endroits dépilés, la peau est parfois à vif ou présente des croûtes. Ces démangeaisons peuvent être causées par des parasites tels que la teigne, la gale ou des puces (on trouve alors dans le pelage des points noirs correspondant aux crottes de puces), ou encore à des problèmes dermatologiques ou des allergies.

L’alopécie peut être provoquée par une maladie sous-jacente telle que des problèmes de thyroïde (hypothyroïdie ou hyperthyroïdie), la maladie de Cushing ou le diabète. Souvent ces maladies s’accompagnent d’autres symptômes tels qu’une perte d’appétit ou de l’abattement.

Les pertes de poils peuvent également être causées par des troubles comportementaux, tels que du stress, qui se manifestent parfois par un léchage excessif et ainsi la chute des poils.

 

Comment prévenir la chute des poils ? Comment y remédier ?

Pour éviter que la perte de poils liée à la mue saisonnière soit trop importante, il est conseillé de brosser régulièrement vos animaux pour enlever les poils morts. Vous pouvez réaliser ce geste une fois par semaine voire tous les jours lors des périodes de mues. Cela permet également d’éliminer les poussières et de faire aérer la peau, tout en aidant à la repousse de nouveaux poils. Vous pouvez amener votre animal chez le toiletteur, surtout s’il s’agit d’une race à poils longs qui demandent plus d’entretien. Vous pouvez également laver votre animal une fois tous les mois ou tous les 2-3 mois selon la longueur de son poil. Cela concerne généralement les chiens, mais est possible également sur les chats s’ils se laissent faire. Il faut alors utiliser des shampoings spécifiques pour animaux, et lors de démangeaisons, il existe des shampoings particuliers à utiliser pour ceux dont la peau est sensible.

Il est également important de protéger vos animaux des parasites externes, afin de prévenir les démangeaisons et les chutes de poils associées. 

Lors de d’alopécie, il est important de consulter un vétérinaire afin de trouver et de traiter la cause de la chute de poil, qu’il s’agisse d’un traitement médicamenteux ou de la mise en place d’une alimentation spécialisée lors d’allergies notamment. Si l’alopécie est causée par un trouble comportemental, il peut être intéressant de consulter un vétérinaire comportementaliste afin de réfléchir à des pistes pour y remédier.

Notons également que les chats perdant beaucoup leurs poils peuvent les ingérer lors de leur toilette, et cela peut former des boules de poils dans leur tube digestif. Cela peut causer des vomissements, et parfois même une perte d’appétit voire une occlusion intestinale. Il faut alors choisir une alimentation riche en fibres et pourquoi pas donner régulièrement une pâte appétente permettant de lubrifier le tube digestif et facilitant ainsi l’élimination de ces boules de poils. Dans ces cas, le brossage régulier du pelage est d’autant plus important. 

 

Juliette Orléan, ProVéto Junior Conseil

Envie de découvrir d’autres conseils ?

Nos supers héros

#vetocanis

NOUS SOMMES AU POIL

Pourquoi nous choisir ?

Société à mission

Une marque engagée pour le bien-être animal

Sous contrôle vétérinaire

Nos produits sont élaborés sous contrôle vétérinaire

Livraison offerte

à partir de 40€ avec Colissimo